Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 19 décembre 2008

Je suis malade

malade de chez malade. Déjà hier ce n'était pas la grande forme. Je sentais que je n'étais pas dans mon état habituel. D'ailleurs quand Gégé m'a téléphoné, je me suis empressée de lui signaler que je serais probablement absente le vendredi aux restos du cœur.

Effectivement ce matin vers 4 heures, j'ai été réveillée par une forte nausée. Pas de doute, j'allais vomir tôt ou tard. Flûte alors, pourtant à cette heure-là, la digestion est finie depuis longtemps. J'aurais donc encore quelque chose dans l'estomac qui refuse de passer ?

Aux grands maux, les grands remèdes : un petit verre de rhum ne peut pas faire de mal et comme disait ma chère belle-mère, "ça dissoud les graisses" ! Effectivement, je n'avais plus de nausée, seulement un tube digestif qui me brûlait. Une heure de répit durant laquelle je me suis rendormie. Mais patatras, à cinq heures lever rapide direction les toilettes sous l'œil indifférent des deux chats qui squattent actuellement mon lit ! Vous connaissez l'expression "se vider par les deux bouts" ?

Certes, après j'étais nettement mieux, mais ça n'a pas duré  longtemps. Comme je me croyais samedi, j'ai envoyé un texto à ma fille pour lui demander de passer quand elle pouvait. Réponse à sept heures : tu devrais faire venir le médecin, c'est sûrement une gastro et il te faut des médicaments.

Tout juste. Donc j'ai appelé SOS Médecins. C'est une femme qui est venue. Ouf, tant mieux, cela m'aurait gênée que ce soit un homme qui me voit dans l'état lamentable où je suis. On a sa fierté quand même !

Voilà, c'est tout. Je bois beaucoup d'eau, je retourne maintenant au lit. Cet après-midi ma fille ira chercher les médicaments.  

vendredi, 12 décembre 2008

Quelle ne fut pas ma surprise

alors que je flânais tranquillement dans la rue du Grand Marché avec Juju, de découvrir soudain, dans la vitrine du "Serpent volant" ...

danseurs.jpg

Le petit couple de danseurs, cette adorable sculpture réalisée par Thierry, l'ami de ma fille !

Comme la photo n'est pas très nette, je vous remets en lien le diaporama des danseurs. Si vous ne connaissez pas encore, c'est une bonne occasion de découvrir cette très jolie sculpture en bois en détails.

vendredi, 05 décembre 2008

Soirée loto

telethon.jpgEt revoici le Téléthon ! Depuis trois ans je retrouve mes copines des restos du cœur et nous participons au loto qui est organisé dans les locaux du lycée Jean Monnet à Joué-les-Tours.

Avez-vous déjà participé à un loto ? Si non, je vous conseille d’y aller au moins une fois. C’est une ambiance tout à fait particulière. Il y a deux catégories de participants : ceux qui viennent là pour passer une soirée entre amis, s’amuser un peu et à l’occasion gagner un lot. L’année dernière, Suzanne et Marie-Mad ont gagné des bouteilles de mousseux.

Et puis il y a les autres, j’allais dire les professionnels ! Ils viennent en famille, ils ont la glacière. Ils sont les premiers à l’entrée arrivant une heure avant l’ouverture. Une fois qu’ils ont franchi la porte d’entrée, ils se précipitent sur les cartes pour choisir les numéros. Ça prend souvent un certain temps ! Ensuite, ils vont s’installer à une table, près du podium afin de bien entendre les numéros annoncés Enfin ils sortent alors tout un attirail hétéroclite : des jetons aimantés, une pelle pour le ramassage des dits jetons à la fin des parties. Puis ils ornent leur table de fétiches qu’ils doivent considérer comme des porte-bonheur. Ils déballent ensuite le dîner sur la table et se dépêchent de manger avant le début du jeu. Ils se fâchent si leurs voisins parlent un peu fort et font la gueule quand ils perdent. Un jour ou l’autre, ils finissent forcément par gagner quelque chose.

Et puis, il y a les jeux de mots en rapport avec les numéros sortants. Je ne m’en souviens plus car c’est toujours tiré par les cheveux, du genre 22 …v’là les flics.

Et quand le 90 sort, tout le monde crie : olè !

Bref, une soirée rigolote en perspective et qui permet de faire une bonne action.

 

07:12 Publié dans Evènementiels | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : telethon

mardi, 02 décembre 2008

Il arrive !

DSC_0437.jpg

Julie, qui était en Alsace la semaine dernière, l’a aperçu à Strasbourg. Connaissez-vous « La petite France » à Strasbourg ? Au moment de Noël, c’est un des plus beaux endroits que je connaisse. Il y règne une ambiance magique, féerique même si la neige est de la partie. On se réchauffe en buvant un vin chaud aromatisé à l’orange et la cannelle, on déguste les fameux  petits bredele

DSC_0442.jpg

Tiens, à ce propos, Juju m’en a rapportés. Je vais les avoir demain ! Miam, miam…

Noël approche à grand pas. J’ai fait ma commande hier : un nouvel objectif pour mon Reflex. J’ai déjà un 18-55, l’objectif souvent vendu avec l’appareil. L’année dernière, ma fille m’a offert un Sigma 70-300, épatant pour photographier les animaux de loin. Le problème, c’est que je suis obligée de jongler d’un objectif à l’autre.

Donc, je viens de commander un Sigma 18-200. Je vais l’avoir vendredi.

Quant au 18-55, il ne me sert plus. Si des fois cela vous intéresse, écrivez-moi ! (marque Pentax).

dimanche, 30 novembre 2008

J-1

coluche3.jpgDemain débute la 24ème campagne des restos du cœur. Les inscriptions ont lieu depuis déjà quinze jours et on note une très nette augmentation des bénéficiaires. A partir de lundi nous serons donc ouverts trois matinées dans la semaine (lundi, mercredi et vendredi).

Si le nombre d'inscrits augmente, la quantité de nourriture à distribuer reste la même. La notion de partage prend ici tout son sens, mais elle est bien difficile à faire comprendre !

J'entame donc ma 5ème campagne un peu fatiguée et désabusée. Enfin quoi, si nous n'étions pas là (j'entends par "nous" les différentes associations de bénévoles)  il faudrait bien que le gouvernement agisse. Cette année nous avons vu revenir des gens qui semblaient être sortis de la précarité mais qui ont été les premiers à replonger en raison de la crise récente.

maison1.jpg

Nous ouvrons à 9h le matin mais dès 6h il y a déjà du monde devant l'entrée. Ils attendent dans le froid ou sous la pluie. Pour faciliter l'entrée, et surtout pour éviter les bagarres, nous avons été obligés d'instaurer un système de numéros. En théorie nous fermons à 11h30, mais bien souvent la longue file des bénéficiaires n'est pas entièrement passée, donc la distribution peut continuer jusqu'à 12 ou 13h.