Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 22 mars 2008

Je vous abandonne !

Oh, rassurez-vous, je ne pars pas longtemps et pas bien loin. Je vais passer le week-end de Pâques à Belle Ile en compagnie de Julie et d'Olivier. La météo n'est guère favorable mais nous  ferons avec ! Nous allons prendre un bon bol d'air, faire plein de photos, manger des galettes, des moules, nous balader au bord de la mer... C'est une sorte de résurrection après un hiver durant lequel je suis restée cloîtrée à la maison, ne sortant que pour aller aux restos du cœur.

Je recommence à avoir des projets en tête. Pas de grand voyage pour l'instant, la tirelire ayant été vidée à cause de Dédé et de la mère Denis, mais j'ai projeté de me rendre à Paris plus souvent, le temps d'une journée. Je partirai très tôt le matin et rentrerai par le dernier train.

Et puis, dès que la météo sera plus propice, il faut également que je m'occupe de mon jardin. Je ne sais pas si la tondeuse va vouloir se mettre en route, ayant passé tout l'hiver à l'extérieur recouverte d'une bâche.

590739720.JPGJe vous souhaite de bonnes fêtes de Pâques et vous donne rendez-vous lundi soir ou mardi matin ! 

Il ne faut pas que j'oublie de rapporter des conserves de la Belle-Iloise pour Peggy !

lundi, 17 mars 2008

La toute dernière nouvelle

époustouflante, ahurissante, qui m'a laissée abasourdie et tétanisée : toutes mes photos ont disparu de mon blog ! 2140 photos envolées dans la nature... Je venais de mettre en ligne quatre photos de cigognes prises au jardin botanique quand soudain je m'aperçois que les photos précédentes sont remplacées par des croix rouges.

Restons calme ! Alors, si vous voulez voir les cigognes... c'est toujours mieux que rien !

Résultat sans surprise

pour ces élections municipales à Tours : le maire sortant, Jean Germain, est réélu avec 62,06% des suffrages exprimés. Son malheureux adversaire, Renaud Donnedieu de Vabres obtient, quant à lui, 37,94% des suffrages. Il faut cependant noter que 33 335 personnes se sont abstenues et qu'il y a eu 1429 votes blancs.

Il semble donc que le bilan de Jean Germain satisfait amplement les Tourangeaux pour qu'ils veuillent lui donner un nouveau mandat. Je ne me prononcerai pas sur ce sujet car il faudrait pour cela que j'aie pris connaissance de ce bilan -ce qui n'est pas le cas. 

Le projet présenté par son adversaire était ambitieux pour Tours. Il faut croire que les Tourangeaux sont trop léthargiques , ou bien encore ont-ils prêté trop d'importance à l'étiquette politique des candidats. Je profite de cette note pour présenter mes cordiales condoléances à mes amis ayant soutenu la liste adverse...

A Joué-les-Tours, le maire sortant a été réélu dès le premier tour. Là aussi, le peuple a parlé... Il ne reste qu'à s'incliner devant la majorité. Je n'ai pas voté, je ne vote plus depuis 1981.

Mais la terre continue de tourner, le soleil continue de nous éclairer, c'est le principal, non ?

 

vendredi, 07 mars 2008

Les copains d'abord

257554270.2.jpg1224314254.jpg1973003326.jpg944146386.jpg780711027.jpg334011843.jpg1580711469.jpg86421090.jpg1116132530.jpg2145844482.jpg38376749.jpg1059699869.jpg429376765.jpg620227917.jpg1666684829.jpg
podcast
 

Méli-mélo ! En théorie la musique devrait se trouver au début de la note. Mais je n'arrive pas à la placer. Donc vous pouvez cliquer dessus maintenant et revoir les photos une deuxième fois.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

mardi, 04 mars 2008

A vot'bon cœur m'sieurs dames !

1379556722.jpg
podcast
Vendredi 7 et samedi 8 mars aura lieu la collecte de nourriture pour les restos du cœur. Je me trouverai, comme d'habitude, dans le hall du Super -U de ma ville, en compagnie de trois autres copines. Ça n'est pas toujours très plaisant car on a droit, parfois, à des réflexions très désagréables du style :

« Ils n'ont qu'à chercher du boulot, ces feignants !»

Trouver du boulot, comme s'il suffisait de tendre le bras et hop ! ça vous tomberait tout rôti dans le creux de la main. Pour certains, c'est devenu impossible : pas de qualification, pas de moyen de locomotion. Ils sont très vite rattrapés par une espèce de léthargie, un état dépressif leur ôtant le peu d'énergie encore disponible. C'est un engrenage duquel il est très difficile de sortir sans une aide constante et durable. 

Bref, je vais faire ma distribution de papiers et la collecte sans état d'âme. Ce que je déplore, c'est de ne pas voir dans nos locaux les plus démunis, ceux qui n'ont vraiment pas un centime d'euro dans leur poche. Mais CLodo ne fréquente pas ce lieu. Pour quelle raison ? Je n'en sais rien ! 

 N'en déplaise à certains d'entre vous ( qui d'ailleurs ne viennent probablement plus ici), je remets la même musique, un peu ringarde parait-il... Ringarde, sans doute, mais on ne donne pas dans l'esthétisme. 23 ans qu'on chante le même refrain, 23 ans que des bénévoles donnent de leur temps pour aider ceux qui sont dans le besoin. Et même si l'on peut regretter parfois certains dérapages dans le fonctionnement , on se console en voyant que grâce à nous certains arrivent à s'en sortir. Cela donne l'envie de continuer à s'investir ! Alors, comme disait Coluche :

« Moi je file un rencart à ceux qui n'ont plus rien

Sans idéologie, discours ou baratin

On vous promettra pas les toujours du grand soir

Mais juste à manger et à boire.

A tous les recalés de l'âge et du chômage

Les privés du gâteau, les exclus du partage

Si nous pensons à vous, c'est en fait égoïste

Demain nos noms peut-être grossiront la liste. »