Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 27 avril 2008

Ne pourrait-on pas foutre la paix

348580623.jpgaux blaireaux ? Voilà une des dernières espèces animales qui tente de survivre librement dans nos plaines et bocages. Ne pourrions-nous pas la laisser en paix ? Eh bien non ! J'ai découvert avec étonnement qu'on pratique des concours de déterrage de blaireaux.

L'intérêt ? AUCUN si ce n'est une fois de plus de faire souffrir intutilement des animaux.

Et qu'on ne vienne pas nous dire qu'il y a une surpopulation de blaireaux dans nos campagnes !

Les 16, 17 et 18 mai 2008 se tient à Cluny ( Saône-et-Loire) le Championnat de France de déterrage de blaireaux. L'occasion pour des tarés de lancer leurs chiens dans les terriers. Jetez un œil sur les vidéos... Aucune chance pour l'animal d'en ressortir vivant.

J'ai signé la pétition qui est en ligne ICI. Faites comme moi ! 

Et merci à "citrouille amère" pour son intervention sur mon blog qui nous a alertés de cette manifestation stupide, cruelle et tout à fait inutile.

vendredi, 25 avril 2008

Roulez jeunesse !


podcast
318263247.JPG
Comme tous les ans à la même époque, je suis allée faire un p'tit tour de fête foraine. Non pas pour monter sur les manèges, je n'ose plus par peur de me faire mal au dos, mais pour l'ambiance, et les couleurs.1411416007.JPG

En théorie je dois y retourner avec Juju et Olivier. Si je suis en forme ( c'est à dire si j'ai bu un  deux p'tits punchs avant ) je ferai peut-être un tour de pousse-pousse. Mais rien n'est sûr, si ça se trouve, je n'aurai même pas l'occasion d'y revenir. Tout est fonction des horaires de Julie et de la météo, bien évidemment !

Cet après-midi il faisait un soleil radieux et j'ai fait plein de photos. Le retour a été long en raison d'un accident sur le périphérique au niveau de Rochepinard.

1312525635.JPGMe voici chez moi, j'ai prévu du jardinage pour demain et dimanche. Et puis aussi, une balade à Tours à l'occasion de " La semaine verte ". La programmation est accessible ICI.

mardi, 22 avril 2008

Quelle mouche a donc piqué

les journalistes depuis quelques temps ? Ils sont tellement à l'affût d'un scoop qu'ils n'hésitent plus à faire mourir les gens sans vérifier la véracité de leurs informations.

Cela a commencé avec le décès d'Aimé Césaire, alors, qu'il venait tout juste d'être hospitalisé, puis est venu le tour de Philippe Manoeuvre et en dernier lieu, parlons du prétendu décès de Pascal Sevran, des suites d'une longue maladie. Etonnement de Christine Bravo :

« Ah bon, je ne savais pas qu'il était malade ! »

On a alors eu droit à un hommage posthume en direct dans l'émission de Ruquier avant d'apprendre quelques minutes plus tard que c'était une fausse rumeur !

Donc mesdames rassurez-vous ! Vous retrouverez Pascal Sevran et sa chance aux chansons ( pff...). On a ainsi appris qu'il avait 68 ans.

mardi, 08 avril 2008

Une journée bien remplie

Tout d'abord, un bref rappel de la manifestation d'hier...

Cette journée fut bien remplie, c'est le moins que l'on puisse dire. C'est à peine si j'ai eu le temps de déjeuner !

Mais revenons à dimanche soir. Au moment de me coucher, l'idée me vient soudain : et si demain j'allais à Paris ? Aussi sec je mets le nez dans le guide du routard et le plan de Paris pour organiser mon emploi du temps.

Je quitte la maison lundi vers 6h30 et je me rends à pied jusqu'à la gare de Joué. Là je retrouve mon ami Pierre et sa femme qui partent une semaine en Andalousie. Le temps de papoter et nous voici bientôt à Tours.

2071142349.JPGDurant le trajet en train jusqu'à Paris, j'ai le temps d'admirer la plaine de la Beauce recouverte d'une mince pellicule de neige. Arrivée à Austerlitz vers 10h45, je devais -en principe- rejoindre le Champ-de-Mars en métro. Mais le ciel est radieux et finalement j'entre dans le jardin des Plantes. Tant pis pour le programme... Me voici bientôt dans la ménagerie à photographier des bestioles bien symathiques !441881827.JPG

580416046.JPG 

Midi trente, je rejoins l'île de la Cité en longeant les quais. Arrêt sur le parvis de Notre-Dame et pause déjeuner. Je rencontre "l'homme aux oiseaux". C'est un habitué des lieux, il vient tous les matins depuis plus de dix ans nourrir les moineaux. J'avais déjà eu l'occasion de le rencontrer lors d'une précédente balade  à Paris en 2003 avec Mimi. Il semble un peu "dérangé", mais pas méchant... 1841755290.JPG

Tout en chantant, il fait venir les oiseaux dans sa main. Nous bavardons un peu, il m'explique qu'il a eu affaire plusieurs fois à la police car il est désormais interdit de nourrir les oiseaux en raison de la grippe aviaire. Tiens, oui, la grippe aviaire, on ne nous en parle plus...

958284633.JPG

Je reprends ma balade et j'arrive bientôt au Forum des Halles. Nouveau look du quartier qui  prend des allures champêtre pas désagréables du tout. Ah, voici maintenant Beaubourg.653538846.JPG

Il est environ 15h quand je rejoins la place de l'hôtel de ville. Trop tard pour avoir une place au premier rang ! Je grimpe alors sur la fontaine... Le reste, vous le savez ! Après deux heures d'attente, tout le monde repart. La flamme n'atteindra pas l'hôtel de ville. La délégation chinoise a renoncé à cette halte.

Il ne me reste plus qu'à rejoindre Austerlitz. 18h03, le train quitte la gare. Mimi est sans doute dans le train, j'essaie de le joindre mais son portable est éteint. Et là, je me suis alors endormie ! Heureusement que le train n'allait pas plus loin que Tours.

lundi, 07 avril 2008

Cet après-midi devant l'hôtel de ville

... de Paris ! Voici du tout chaud, pris sur le vif, dans une ambiance bon enfant malgré la présence en surnombre de la police.

Il est quinze heures, il y  a déjà foule sur le parvis. Les gendarmes arrêtent toute personne portant une banderole et la confisque. Mais les gens sont venus avec des petits drapeaux cachés sous les manteaux et on commence à voir fleurir des pancartes.

HALTE À L'OPPRESSION DES TIBETAINS ! ( Ça, c'est moi qui le dis).

1008545400.JPGUne grande affiche blanche est accolée à la façade de l'hôtel de ville : Delanoé n'a pas pris beaucoup de risque, le slogan est passe-partout et ne risque pas de heurter la susceptibilité des Chinois.504097146.JPG

2138882646.JPGSur le côté, un petit groupe de Tibétains -ils sont vingt tout au plus- assis par terre, est entouré par  tout un bataillon de gendarmes ! Peu à peu la foule grossit sur la place. Des rumeurs nous parviennent que la course a été stoppée et que la flamme est maintenant à l'abri dans un bus qui a du mal à se frayer un chemin jusqu'ici. Les minutes s'écoulent, de temps à autre des " hou! houh!" fusent au premier rang.431317418.JPG Les Chinois de Paris sont là et veulent faire entendre leur voix également. Ils brandissent leur drapeau rouge.

961943728.JPGSoudain, une des fenêtres du premier étage s'ouvre et l'on voit apparaître ... sous les applausissements de la foule !

112657896.JPG

1658435586.JPGAu-dessus de nos têtes passent des hélicoptères. On apprend bientôt que la flamme ne viendra pas jusqu'ici. Le bus a fait demi-tour...

Eh ! monsieur Delanoé, où êtes-vous donc ?

Les gendarmes retournent à leurs fourgons stationnés sur les quais...188640973.JPG

Voilà,c'était en direct de la place de l'hôtel de ville à Paris. Ici Tinou.... A vous les studios !

Enfin, voici un résumé de la journée 1284738097.JPGhttp://fr.youtube.com/watch?v=TM0M9Z7pCh8&feature=rel...