Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 24 janvier 2010

29. Boltanski au Grand Palais

monumenta-2010[2].jpgActuellement se tient l'exposition de Christian Boltanski , intitulée "Personnes", dans le magnifique Grand Palais à Paris. Un cadre impressionnant pour cette œuvre éphémère qui suscite bien des questions ! À chacun d'y apporter une éventuelle réponse.

Si j'étais critique d'art, je dirais probablement que dans cette méta-installation, l'imaginaire virtuel conceptualise significativement le pensé signifiant à travers un discours très linéaire.

Ou bien encore, que dans cette structure, l'espace construit organise symboliquement une œuvre subjective par-delà une sensibilité exarcerbée.

Et enfin que, dans ce concept, le factuel hyperbolique dissèque spatialement l'imaginaire implicite au moyen d'une immense simplicité formelle.

Bon, mais je ne suis pas critique d'art contemporain, je vais donc me contenter de mes pauvres mots : en voyant cet amoncellement de vêtements, j'ai simplement songé aux tas de fripes que l'on voit régulièrement dans les entrepôts d'Emmaüs et où de pauvres bougres (rien de péjoratif dans mes mots) viennent se vêtir à moindre coût !

mardi, 12 janvier 2010

12. Un visage sur un pseudo

Je mets cette note dans la catégorie "Évènementiels" car il s'agit bien de fait d'un évènement. Lequel ? Eh bien je vous annonce la naissance d'un nouveau blog, celui de Jo, vous savez, celui qui aime bien me taquiner à l'occasion et qui n'arrête pas de nous faire baver d'envie avec sa météo toujours ensoleillée !

Il vient de se décider à créer un blog et je m'empresse donc de vous mettre le lien. Ainsi, désormais, vous pourrez mettre un visage sur le pseudo "Jo". Le voici !

dimanche, 03 janvier 2010

3. ΕΠΙΦΑΝΙΑ

Avec un peu d’avance je vais vous parler de l’Épiphanie. Cette fête se déroule le 6 janvier et célèbre la présentation de Jésus Christ aux rois mages qui viennent apporter des cadeaux. Dans le lien suivant, ΕΠΙΦΑΝΙΑ, vous trouverez des renseignements très fournis concernant l’historique.

Il est intéressant de constater que cette tradition est fortement ancrée dans notre société et nous serons encore nombreux cette année à « tirer les rois ».

On ne peut que regretter cependant la folie acheteuse qui fait vendre des galettes bien avant cette date. J’en ai vu dans les grandes surfaces avant Noël !

Le gâteau des Rois, Jean-Baptiste Greuze, 1774 (musée Fabre, Montpellier).

5214-epiphany-le-g-teau-des-rois-jean-baptiste-greuze[1].jpg

La fève était autrefois placée dans un sac contenant des haricots blancs ou rouges. On demandait alors à l’enfant de plonger la main dans le sac et de nommer les convives à chaque fois. Lorsqu’il sortait la fève, tout le monde s’écriait alors : « Vive le roi ! »

Le gâteau était ensuite découpé et une part était réservée aux pauvres. Et gare à ceux qui oubliaient la part du pauvre :

« Que Dieu vous donne

Diarrhée mortelle

Jusqu’à l’autre Noël ! »

Avec un peu d’avance je vais donc tirer les rois en compagnie de Thierry et Peggy. A mon grand désarroi je viens de m’apercevoir que, si j’ai bien encore une couronne, il  ne me reste plus aucune fève ! Je les ai toutes données à un fabophile (collectionneur de fèves). Qu’à cela ne tienne, je remplacerai la fève par une pièce.

Quand j’étais enfant, je me souviens que mes parents achetaient la galette dans une boulangerie de la rue du Grand Marché ou encore à la boulangerie Niepceron située à l’angle de l’avenue de Grammont et de la rue Victor Hugo. Ne cherchez pas, ces magasins n’existent plus !

De mon côté, je vais la préparer. Ainsi, quand mes invités vont arriver, la galette sera encore  tiède !

vendredi, 01 janvier 2010

1. Le compteur repart à zéro


podcast
Marbellière 056c.JPG

 

 

samedi, 26 décembre 2009

474. L'après Noël

Bon, voilà, c'est déjà fini... Tout ce bazar pour une soirée, franchement !

J'ai passé le réveillon de Noël avec Peggy. Une soirée calme durant laquelle nous avons échangé des petits cadeaux. Parmi ceux-ci, nous nous sommes offerts le même livre ! Il s'agit d'un livre sur Tours qui vient juste de sortir en magasin et qui retrace les moments importants de la vie de la cité dans les années soixante. 

Après le dîner, nous avons regardé "Mon oncle" de Jacques Tati en version anglaise.

Maison 005b.JPG

J'ai installé la petite mangeoire en osier que Peggy m'a offerte. Les mésanges ne vont pas tarder à la repérer.Vous pouvez voir ces créations en cliquant sur le lien, ICI.

Hier je n'ai rien fait, ou plutôt si, j'ai passé tout l'après-midi à faire des recherches pour mon prochain voyage. Aussi ce matin, c'est avec une certaine excitation que je suis allée faire la réservation. Manque de bol, le voyage pour le Yemen est annulé en raison des tensions internes dans le pays. J'avais prévu les arrières avec une virée au Mali. Mais il n'y avait plus de places. Je suis donc revenue un peu dépitée, lorsque j'ai soudainement repensé au catalogue de voyage "Ushuhaia" ( l'ancien Chemins de sable) que j'avais reçu en novembre.Et là, j'ai trouvé mon bonheur ! Trois pays en un voyage... Il ne me restait plus qu'à téléphoner pour savoir s'il restait encore des places disponibles .

OUI , me répond le directeur de l'agence.

Inscrivez-moi sur la liste tout de suite !

Voilà, je n'ai plus qu'à attendre le 23 mai pour m'envoler pour Moscou, puis prendre le train pour la Mongolie et enfin terminer le voyage à Pékin. Tiens, je vais relire Michel Strogoff ...

transsiberien.jpg