Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 25 août 2010

338. L'évasion du duc de Guise -2-

Sur son chemin, avant d’atteindre le faubourg la Riche, Charles trouve un boulanger conduisant à l’abreuvoir un cheval tout harnaché, il s’en empare et monte dessus. Mais, à peine a-t-il fait quelques pas que la selle se désangle, tourne et le jette à terre. Un ancien sergent de la ligue, nommé Barillet, rejoint le duc à ce moment. Celui-ci croit que c’est un soldat de la garnison envoyé à sa poursuite, se rend à lui et consent à rentrer dans sa prison. Le soldat, étonné, lui demande alors son nom, le prince s’étant fait connaître, le sergent met aussitôt pied à terre et lui donne son cheval, plus alerte et mieux harnaché que celui qu’il montait. Alors, prenant le galop, il se dirige vers le Cher et rejoint le baron de la Maisonfort, qui l’attendait de l’autre côté de la rivière, avec deux cents gentilshommes. Le duc arrive enfin sain et sauf à Bourges le 18 août, où il est reçu par des acclamations.

Voilà, tout est bien qui finit bien… pour le duc de Guise en tout cas. L’histoire ne raconte pas le sort réservé à la blanchisseuse qui avait fourni la corde !

Quant à Charles de Guise, il rejoint bientôt Paris où il devient le chef de la Ligue catholique.

Procession armée de la Ligue à Paris en 1590, musée Carnavalet

450px-Procession_de_la_Ligue_1590_Carnavalet[1].jpg

mardi, 24 août 2010

337. L'évasion du duc de Guise -1-

220px-Justus_Sustermans_013[1].jpgCharles Ier de Guise est né le 2 août 1571 à Joinville, il décèdera le 30 septembre 1640 à Cuna en Italie.

Quel rapport avec la ville de Tours ?

Eh bien il fut emprisonné durant près de trois ans dans le château de Tours et réussit à s’enfuir.

Reprenons l’évènement en détail :

Le jeune Charles est âgé de dix-sept ans lorsque son père, Henri Ier de Guise, dit Le Balafré, est assassiné au château de Blois, le 23 décembre 1588. Toute sa famille est arrêtée et il se retrouve emprisonné dans une des tours du  château de Tours, confié aux bons soins du seigneur de Rouvray et de Jean d’O, qui étaient assistés de 100 hommes de la garde du roi, de 30 archers et de 12 Suisses. trschateau2[1].jpg

Nous sommes le 15 août 1591. Cela fait bientôt trois ans que le jeune homme est prisonnier à Tours. 

Charles entend midi sonner ; il descend à la chapelle du château pour y faire ses dévotions puis revient à la tour et s’entretient avec ses gardes. Au moment de pénétrer dans la tour, il leur propose un défi : c’est à qui montera le plus vite, à cloche-pied, l’escalier de la tour.

Par respect, les gardes lui laissent gravir les premières marches, il prend aussitôt sa course, escalade l’escalier, atteint sa chambre, en ferme la porte -doublée de fer- aux verrous et ordonne à ses gens de ne l’ouvrir à personne, quelque menace qu’on puisse leur faire.

Le duc prend aussitôt une corde que la blanchisseuse avait glissée la veille dans son linge, l’attache à un bâton qu’il place entre ses jambes et passe par la fenêtre, soutenu par ses domestiques. Quelques gardes l’aperçoivent des fenêtres du château et tirent sur lui ; à ce moment, ses domestiques, effrayés, lâchent la corde tout à coup et le duc tombe de la hauteur de quinze pieds environ (soit à peu près 4m50). Cette chute lui occasionne une légère blessure au genou qui ne l’empêche cependant pas de se relever et de s’enfuir, harcelé par les cris d’une vieille femme qui ne cesse de répéter :

Le Guisard se sauve !

 

On s’y croirait, n’est-ce pas ? Bon, je garde la suite pour demain !

jeudi, 20 mai 2010

201. Cap ouest

mai20.jpg

Cap ouest est le nom d'un petit restaurant situé au début de la rue Colbert à Tours (anciennement Le Franglais).

capouest.jpg

La maison est particulièrement belle avec ses sculptures de bois peintes en rouge. Ce restaurant propose une carte variée et de grande qualité. J'y suis déjà allée deux fois et je n'ai pas été déçue.  En été on peut déjeuner sur la petite terrasse installée juste devant le restaurant.

Une bonne adresse !

Tours 005a.jpg

jeudi, 13 mai 2010

194. Concours de mail art

tours68a.jpg

L'atelier Rouge Pistache , situé 11 rue du petit Saint-Martin, organise un concours de mail art. Qu'est-ce donc que le mail art ? Reportez-vous à la définition et à l'historique ICI.

Voici quelques exemples d'enveloppes trouvées sur google images :

artpostal.jpg

Si vous êtes tentés par ce concours, voici les informations pour y participer. Date limite d'envoi : le 26 mai.

concours.jpg

 

vendredi, 23 avril 2010

167. Apéroblog en vue


podcast

Je me souviens du premier apéroblog réunissant quelques blogueurs tourangeaux. C'était le 3 mars 2006, sur le coup des 19h, à la brasserie de l'Univers. Il pleuvait des cordes ce jour-là. Nous étions une petite vingtaine de blogueurs.

D'autres réunions avaient eu lieu par la suite auxquelles je m'étais abstenue de participer car j'aime bien être indépendante. 

Et puis, ce fut la traversée du désert... Aujourd'hui j'ai l'impression d'être une ancienne combattante réchappant d'un génocide. Car combien de ces blogs tourangeaux sont encore actifs ? Hum, je me le demande.

Et 4 ans plus tard, voici la relève ! Une nouvelle vague, très branchée facebook, twitter, wikio et j'en passe. Je suis curieuse de connaître ces petits nouveaux et c'est la raison pour laquelle j'ai accepté avec plaisir l'invitation de Dadavidov. En plus je ne viendrai pas seule, je compte beaucoup sur la présence de Christine et de ma Rabelaisine préférée.

Les filles, le rendez-vous est fixé au "Pale", 18 Place Foire-le-Roi, à 19h30, le mercredi 12 mai.