Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 23 mai 2020

À l'heure du déconfinement -1-

Depuis le 11 mai nous sommes entrés en période de déconfinement. Les restrictions se sont assouplies : plus besoin d'attestation pour sortir, possibilité de se déplacer jusqu'à 100km. Une éclaircie semble donc apparaître progressivement. Il faudrait toutefois que les gens jouent le jeu et ne s'agglutinent pas bêtement en tous lieux comme on a pu le constater par exemple à Paris ou dans d'autres grandes villes. À Tours, les berges de la Loire avaient été ré-ouvertes à la promenade, mais, en raison de la densité de population, la mairie a de nouveau ordonné la fermeture des berges ! 

Dimanche dernier, avec deux copines, je suis allée me balader dans le Chinonais. Faute de pouvoir nous installer à une terrasse de bistro, nous avons donc pique-niqué en cours de route.

Tous les projets de voyage pour l'année 2020 tombent à l'eau. En avril déjà j'ai fait une croix sur une balade en Charente à la découverte de l'île d'Aix et la visite de l'Hermione à Rochefort.

Hier, l'agence m'a appelée pour me signifier l'annulation du voyage en Écosse prévu pour le 17 juin. En juillet, nous avions prévu une virée en Bourgogne, mais rien n'est moins sûr ! Quant à septembre, la découverte des Pouilles en Italie est tout à fait incertaine. Qui vivra verra, comme on dit !

Dans le coup, j'ai mis toute mon ardeur dans le jardinage. Cela m'a valu un bon mal au dos et une attaque groupée de moustiques très virulents. Ils sont plutôt gros, non ?

coronavirus,deconfinement

Tous les matins, mon plus grand plaisir est de prendre le petit déjeuner dans le jardin au moment où le jour se lève.

coronavirus,deconfinement

Ce matin il pleut, mais j'ai eu du bol. Il y a eu une accalmie d'environ 30 minutes vers 6h, juste le temps de profiter du moment présent en écoutant le récital quotidien des oiseaux. 

lundi, 04 mai 2020

Confinement

Le confinement, ça ressemble à ça !

mesanges 3 mai.jpg

Photo prise par Thierry dans son jardin, 3 mai 2020.

vendredi, 01 mai 2020

Voici revenu le temps ...

... du muguet ! Une petite pause en cette période de crise, ça fait du bien.

7793212862_un-brin-de-muguet-illustration.jpg

Le chanteur, Francis Lemarque, a écrit les paroles sur un air traditionnel russe (les nuits de Moscou).

mai,muguet,fete,travail

Voici la même chanson en russe, interprétée par Ivan Rebroff :

dimanche, 26 avril 2020

À l'heure du coronavirus -13-

Samedi 25 avril : confinement, jour 40

Il y a pour moi deux moments privilégiés dans la journée : Le premier c'est le lever du jour. La météo clémente permet de prendre le petit déjeuner dans le jardin avec un concert de chants d'oiseaux. 

Le second moment est le coucher du soleil, quand les derniers rayons disparaissent derrière les arbres et que les oiseaux regagnent leur nid.

Pour ce qui est du reste du temps, c'est bien monotone ... Depuis une semaine, on n'entend plus parler que du déconfinement - une façon de faire tomber la pression  en laissant croire que l'on aperçoit le bout du tunnel ! Pour ma part, je ne vois rien, je dois être myope.

Les journalistes, pressés d'en savoir plus, commencent déjà à faire des prévisions sans fondement. Dans le coup, je ne regarde presque plus la télé. Ce bourrage de crâne continuel devient épuisant et anxiogène. 

Rien ne sert de mettre la charrue avant les bœufs, ce n'est pas ce qui la fera avancer et attendons d'écouter ce que va annoncer le premier ministre le mardi 28 avril à 15h. On aura encore 13 jours de confinement avant le 11 mai. Et d'ailleurs, rien ne dit que le confinement ne va être prolongé ...

 

  

mercredi, 15 avril 2020

À l'heure du coronavirus -12-

C'est reparti pour un mois et les écoles vont ré-ouvrir à partir du 11 mai ! On marche vraiment sur la tête ...D'ici là, les masques seront peut-être prêts ?

En parcourant internet, je viens de découvrir que Michel Onfray envisage de faire paraître une  revue. L'idée me parait intéressante , à suivre donc.

 

Comme disait La Boétie : Soyez résolus à ne plus servir et vous voilà libres !

epidemie,coronavirus,revue,michel onfray

Front populaire