Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 11 décembre 2019

Retour en Birmanie -1-

Ce n'est qu'un retour virtuel, je n'ai aucunement l'envie de revenir dans ce pays que j'ai visité en 2015. Ce fut mon dernier grand voyage car, depuis cette date, j'ai décidé d'aller moins loin et, surtout, de ne plus prendre l'avion quand c'est possible. 

Si je reviens aujourd'hui sur ce pays, c'est pour vous montrer les portraits des femmes que j'ai croisées sur les marchés, dans les rues, dans les villages. Tous sont empreints d'une infinie tristesse !

Il suffit de lire les préceptes de ce que les Birmans appellent "être une BONNE femme " :

Pour te conformer à l'idéal féminin, tu dois rester à la maison avec tes parents et travailler, cuisinier, laver le linge, faire le travail domestique. Tu dois porter ton longyi  (jupe) très long, jusqu'aux chevilles.Tu ne dois jamais te disputer avec tes aînés. Tu dois avoir de bonnes manières et ne pas répondre. Tu dois parler tout bas et ne jamais rire bruyamment. Ce n'est pas bien de rire beaucoup si tu es une femme et tu ne dois pas sortir la nuit. Voilà comment être parfaite, comment être une BONNE femme.

Ce qui revient à dire grossièrement : bosse et ferme ta gueule !

Birma1nie 075x.JPG

Birma1nie 087x.JPG

Birma1nie 126x.JPG

Birma1nie 041x1.jpg

Birma1nie 132x.JPG

Birma1nie 212x.JPG

Birma1nie 252x.JPG

Birma1nie 400x.jpg

Birma1nie 527x.jpg

À suivre

 

 

12:02 Publié dans Voyages | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : birmanie, femmes

dimanche, 08 décembre 2019

À méditer

On peut dire sans se tromper que Aldous Huxley fut un visionnaire !

huxley1939a.jpg

huxley1939b.jpg

aldous_huxley.jpg

À lire :huxleya_mondes_c1-7b89a.jpg

samedi, 07 décembre 2019

Une boulangerie pas comme les autres

J'ai découvert cet endroit il y a environ dix ans, tout à fait par hasard, un jour où je visitais une ferme bio lors de journées portes ouvertes. 

J'avais alors acheté du pain -délicieux - mais  c'est comme tout, on va souvent au plus près de chez soi et j'avais repris mes habitudes.

Le temps a passé et depuis deux ans environ, j'ai pris l'habitude de ne manger que du "bon" pain, fait avec des farines traditionnelles. C'est alors que j'ai repensé à cette boulangerie et j'y suis retournée. Malheureusement, la boulangère n'avait pas de trancheuse à cette époque et je ne pouvais pas couper le pain pour le conserver dans le congélateur. Et puis, il y a environ un an, j'ai repris le petit chemin. Et, miracle, il y avait une trancheuse ! Donc, maintenant, j'y vais deux fois par mois pour faire le plein.

La boulangerie se situe sur la commune de Chambray-les-Tours, tout au bout d'un petit chemin souvent boueux en hiver. Il faut connaître l'endroit pour y aller ! C'est un lieu tout à fait insolite :

Il y a quelques jours j'y ai emmené une amie qui a pris des photos :

boul1.jpg

boul2.jpg

boul3.jpg

boul4.jpg

boul5.jpg

boulangerie1.jpg

Bienvenue chez Cathy Fries, à La boule ange rit !

cathyfries.jpg

Le pain se vend au poids ; on peut également trouver quelques viennoiseries. Je vous laisse saliver :

boule campagne.jpg

pain pavot.jpg

pain sesame.jpg

pain tournesol.jpg

petit epeautre.jpg

vendredi, 06 décembre 2019

Cousins célèbres -14-

Une fois n'est pas coutume, je vous présente aujourd'hui, non pas un, mais une cousine du côté de mon mari. 

Elle s'appelle Marie Françoise "Thérèse" MARTINTout comme mon mari, elle descend d'Abraham SAMEDY qui avait épousé Thomasse PERRIER le 8 novembre 1594 à La-Chaussée-Saint-Victor , dans le Loir-et-Cher- . 

Le couple eut, au moins, deux enfants :

1. Noëlle, née en 1602 et mariée en 1624 avec Léonard GROUSTEAU. Ce sont les ancêtres de mon mari.

2. Pierre, né en 1596 et marié en 1628 avec Etiennette TOUCHERON. ce sont les ancêtres de notre célébrité du jour.

Sainte-therese04.png

Revenons à la petite Thérèse. Elle naît à Alençon le 2 janvier 1873. Son père, Louis Joseph Aloys Stanislas, tient un magasin d'horlogerie et de dentelles. Sa mère s'appelle Marie Zélie GUÉRIN.

EPOUX MARTIN.jpg

Ce sont de fervents catholiques (on dirait aujourd'hui des catholiques intégristes). Le couple a 9 enfants, dont quatre meurent en bas-âge. Les cinq autres, des filles, seront toutes religieuses !

En décembre 1876,la mère de Thérèse apprend qu'elle a une tumeur au sein. En juin 1877, elle va en pélerinage à Lourdes. Cela ne sert pas à grand chose puisqu'elle décède deux mois plus tard. Thérèse n'a alors que trois ans.

Son père vend alors son commerce et va s'installer à Lisieux dans le Calvados où vit son frère, qui a été nommé tuteur des enfants.La famille s'installe dans cette belle demeure  :

Les_Buissonnets_(Lisieux).JPG

Bon, récapitulons : Thérèse, Lisieux, catholicisme .... NON ? Mais SI ! La première surprise ce fut bien moi. Il s'agit en effet de Sainte Thérèse de Lisieux.

Carmel_de_LIsieux_Thrse_de_Lisieux_TH_37.jpg

À l'âge de 15 ans elle entre au Carmel de Lisieux.

Carmel_Lisieux.jpg

Pour sa biographie, reportez-vous ICI. C'est beaucoup trop ennuyeux pour moi qui ne suis pas croyante.

Atteinte par la tuberculose, Thérèse meurt au Carmel le 30 septembre 1897. Elle fut béatifiée le 29 avril 1923, puis canonisée le 17 mai 1925, par le pape Pie XI.

PIE XI.jpg

La basilique de Lisieux fut érigée en son honneur et fut officiellement bénite le 11 juillet 1937.

En tapant ce billet, je ne peux m'empêcher de penser à la grand-mère de mon mari, fervente catholique, qui avait fait plusieurs fois des pélerinages (Lourdes, Lisieux, Fatima, etc). Cette descendance l'aurait probablement enthousiasmée ! Nous lui avions fait certainement beaucoup de peine le jour où nous lui avions annoncé que Peggy ne serait pas baptisée ! Mais ça, c'est une autre histoire ...

 

 

jeudi, 05 décembre 2019

Passages animaliers

On les appelle crapauduc, hamsteroduc, voire même lombriduc ! Il s'agit de ces infrastructures construites au-dessus des autoroutes et qui permet à la faune sauvage de traverser une autoroute sans encombre. On commence à en voir sur nos autoroutes, même s'ils sont encore peu nombreux.

Leur conception répond à des critères bien précis. C'est astucieux et ça marche ! Des caméras nocturnes montrent que les animaux tels que les blaireaux, les renards, les biches, les cerfs,les sangliers, etc, empruntent ces passages.

Quelques photos trouvées sur le web :

ecopont1.jpg

ecopont2.jpg

ecopont3.jpg

Pour en savoir davantage : 

Ecoduc ou écopont