Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 24 juillet 2018

Mes cousins célèbres -3-

800px-Théophile-Alexandre_Steinlen_-_Tournée_du_Chat_Noir_de_Rodolphe_Salis_(Tour_of_Rodolphe_Salis'_Chat_Noir)_-_Google_Art_Project.jpg«  Je cherche fortune

Autour du Chat Noir

Au clair de la lune

À Montmartre, le soir. »

 

Cette chanson fut écrite par Aristide Bruant pour célébrer son entrée au cabaret Le Chat Noir, établissement ouvert en novembre 1881 boulevard de Rochechouart à Paris.

Salis_Rodolphe.jpg

Le propriétaire des lieux était un certain Rodolphe SALIS, originaire de Châtellerault dans la Vienne où il était né en 1851.

Les recherches généalogiques m'amènent à découvrir que ma fille a un ancêtre commun avec le fondateur du Chat Noir :

Ils descendent tous les deux de René CONTREAU, marchand, né le 5 février 1643 à Jaunay-Clan dans la Vienne. 

Rodolphe SALIS est né à Châtellerault en 1851. Il arrive en 1872 à Paris et en novembre 1881 il ouvre son premier cabaret, le Chat Noir, situé à l'époque boulevard de Rochechouart.

Le cabaret du Chat Noir vu par Albert Robida avec son Suisse chargé d'accueillir les visiteurs :

Cabaret_du_Chat_Noir_par_Robida.jpg

Plus tard il s'installe boulevard de Clichy.

Le caveau du Chat Noir en 1929 :

Le_Chat_noir_1929.jpg

L'enseigne du cabaret est conservée au musée Carnavalet.

enseigne chat noir.jpg

Sa grand-mère paternelle, Julie CONTREAU, avait épousé le 3 février 1807 à Châtellerault Salis SALIS, pâtissier-traiteur originaire de Bregaglia, commune suisse des Grisons.

Rodolphe SALIS meurt à Naintré en mars 1897 sans descendance connue.

Pour ceux qui ne connaissent pas la chanson de Bruant :

 

dimanche, 22 juillet 2018

Sur un air de jazz


podcast

Petite halte musicale en ce mois de juillet.

Savoie 131b.jpg

Savoie 129b.jpg

Savoie 132b.jpg

Savoie 134b.jpg

Savoie 137b.jpg

Savoie 133c.jpg

Mais où sommes-nous donc ?

17:45 Publié dans Voyages | Lien permanent | Commentaires (8)

vendredi, 20 avril 2018

Au revoir tinoulamutti !

Surprise, ma boîte à lettres chez AOL a été supprimée ! Désormais, si vous voulez me contacter, il vous faudra faire :

danielle.leger97@sfr.fr

Comme je n'avais pas sauvegardé les adresses de mes correspondants, me voici bien seule. 

mardi, 10 avril 2018

Un revenant !

Actuellement je fais des recherches sur les ancêtres de mon mari à Chinon. Une grande partie de ces familles habitaient la paroisse Saint Jacques, située de l'autre côté de la ville, face au château. C'est de là qu'on a la plus belle vue sur la cité :

chinon2a.jpg

Bref, j'ai donc le nom collé à l'écran en m'appliquant à déchiffrer les registres paroissiaux. Curieusement, au fil des pages, le nom du curé me dit quelque chose. Ah oui, ça y est, ça me revient ! Pierre Barré ...

Rappelez-vous, j'en avais parlé un peu ICI.

Il était alors parti à pied en procession jusqu'à Loudun suivi par une partie de ses paroissiens. Je suis sûre que, dans le lot, il y avait des ancêtres.

Jusqu'en avril 1640 il officie donc à l'église Saint Jacques de Chinon. Sans doute exalté par la sordide affaire de Loudun où il avait joué un rôle prépondérant d'accusateur, il avait essayé de réitérer la même chose à Chinon. Par chance, cela n'aboutit pas et notre curé fut expédié dans un couvent pour hommes au Mans. Quant aux femmes qui avaient participé à cette supercherie, elles furent condamnées à rester cloîtrées chez elles jusqu'à la fin de leurs jours.

Voici sa signature :

Maison 001.JPG

Pour en savoir davantage :

Légendes et patrimoine de Touraine.

 

 

lundi, 19 mars 2018

Cinq mille !

Lundi 19 mars 2018, 16h15 : je viens de trouver mon 5000e ancêtre. Honneur aux dames, puisqu'il s'agit d'une femme : Marguerite TURPIN de CRISSÉ. Allons à la pêche aux informations pour en savoir un peu plus sur elle :

Elle est née en 1300 à Crissé, dans la Sarthe. C'est la fille de Guy III TURPIN de CRISSÉ, sgr de Crissé et de Jeanne de BEAUÇAY.

Vers 1315 elle épouse un certain Eschivat, Eschivat IV de PREUILLY, baron de Preuilly-sur-Claise, village situé dans le sud de la Touraine, seigneur de la Roche Posay (dans la Vienne) et enfin vicomte de COMBORN. N'EN JETEZ PLUS ! Il est né vers 1280.

Bref, Eschivat qui doit être un vaillant chevalier, rejoint l'armée du roi Philippe le Bel et participe à la bataille des Éperons d'or qui se déroule à Courtrai, en Belgique le 11 juillet 1302. C'est un véritable massacre du côté français ! 

Nicaise_de_Keyser02.jpg

Étude de Nicaise de Keyser,1836 "La bataille des éperons d'or".

On ne saura jamais dans quel état il en est revenu, mais en tout cas, cela ne l'a pas empêché d'épouser Marguerite et d'avoir des enfants. Il décède en 1349. Quant à Marguerite, elle décède à Preuilly-sur-Claise après 1320.

Pour en savoir davantage :

La bataille de Courtrai.