Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 25 août 2012

177. Croisière sur le Rhin -1-


podcast

Dimanche 19 août : installation à bord du bateau

 

croisiere,rhin,croisieurope

 Nous quittons Tours à 13h02, direction Strasbourg où nous arrivons aux alentours de 17h. Il fait très chaud, aussi traversons-nous la place de la gare pour aller nous asseoir à l’ombre d’une terrasse de café et prendre une boisson fraîche. Une petite demi-heure plus tard, nous retraversons la place pour prendre un taxi qui nous emmène à la gare fluviale.

Juste avant d’arriver, le chauffeur de taxi nous dit :

— Je ne sais pas si je dois vous le dire, mais sachez quand même que le bateau que vous allez prendre a eu des avaries peu après sa mise à l’eau ; un incendie s’est déclaré à bord et les passagers ont dû patienter durant deux jours avant de pouvoir continuer la croisière.

Il se gare bientôt sur le quai, juste à l’entrée du bateau et nous avons à peine le temps de descendre que déjà nous  sommes accueillies par deux jeunes femmes qui se chargent de nos bagages.

— Bienvenue à bord du Gérard Schmitter !

Nous découvrons alors nos cabines :

 

croisiere, rhin, croisieurope

Les passagers arrivent peu à peu et à 19h nous passons à table. Nous nous trouvons avec un couple de Suisses, puis une Niçoise accompagnée de sa fille.

Après le dîner, une excursion en bateau-mouche est prévue dans Strasbourg. Ce qui devait être une promenade agréable se transforme vite en un véritable cauchemar : en effet, croyant bien faire, les organisateurs avaient envoyé un bateau avec la climatisation. Seulement toutes les vitres du bateau étaient couvertes de buée extérieure qui rendait la vue du paysage totalement impossible !

Avec Christine, nous nous étions installées tout au fond du bateau où les deux portes avaient été ouvertes en catastrophe. Ça râlait de toute part !

— Oui, c’est inadmissible ! On a payé pour cette excursion !

Bref, le bureau des réclamations était rempli et la pauvre accompagnatrice bien ennuyée, vous imaginez un peu.

Moi je trouvais ça plutôt rigolo, d’autant plus que tous les bateaux que nous croisions avaient le toit et les fenêtres grandes ouvertes ! Ce n’est que vers la fin de la balade que la buée a commencé à se dissiper.

De toute façon, on ne voit pas grand-chose car les maisons sont peu éclairées. Mieux vaut faire cette excursion de jour.

Retour au bateau qui appareille durant la nuit …

 

croisiere, rhin, croisieurope

Lundi 20 août : de Strasbourg à Rüdesheim.

croisiere, rhin, croisieurope

Lorsque je me réveille, vers 6h, nous sommes au niveau de la ville industrielle de Ludwigshafen. Nous longeons l’important complexe chimique de BASF sur la rive gauche du Rhin. Sur l’autre rive se trouve la ville de Mannheim.

 

croisiere, rhin, croisieurope

 

croisiere, rhin, croisieurope

 

croisiere, rhin, croisieurope

Un peu plus loin, nous longeons les villes de Worms, Oppenheim, Mainz (Mayence), Wiesbaden.

croisiere, rhin, croisieurope

Vers 14h le bateau accoste à Rüdesheim. Nous sommes dans une région viticole. La chaleur s’est accentuée.

croisiere, rhin, croisieurope

Première visite dans une cave pour une dégustation de Riesling. Il parait qu’il était bon. En tous les cas, le propriétaire de la cave parlait un français impeccable et ne manquait pas d’humour !  

Juste à côté se trouve un musée des automates musicaux très intéressant à visiter.

 

croisiere, rhin, croisieurope

 

croisiere, rhin, croisieurope

 

croisiere, rhin, croisieurope

Nous abandonnons le groupe pour rentrer tranquillement à pied jusqu’au bateau. Il fait extrêmement chaud et nous nous affalons bientôt à la terrasse d’un gasthaus. Il faut dire que le midi nous avions eu droit à une choucroute –très bonne- mais un peu difficile à digérer !

croisiere, rhin, croisieurope

 

croisiere, rhin, croisieurope

Après le dîner, certains passagers sont ressortis flâner dans les rues de Rüdesheim où se tenait la foire aux vins.

 À suivre 

vendredi, 24 août 2012

176. Goedenavond !

Hoe gaat het met u ?

Nous, ça peut aller hormis quelques bobos à soigner : des ampoules aux pieds pour Christine et un orgelet pour moi.

Nous sommes arrivées à Tours vers 20h. Retrouvailles de Théo qui est resté tout seul pendant cinq jours.

Quelques photos avant de commencer le récit de nos aventures :

Rh1in 327.JPG

 

Rh1in 445a.jpg

 

Rh2in 033.JPG

 

Rh2in 223.JPG

 

Rh2in 317a.jpg

 

Rh2in 325.JPG

 

Rh2in 412.JPG

 

Rh2in 497.JPG

 

Rh2in 510a.jpg

Rendez-vous demain !

vendredi, 03 août 2012

155. Prochain départ


podcast

Ça n'était pas prévu, mais l'envie est plus forte !

Dans quinze jours, Christine et moi partons en croisière sur le Rhin : départ à Strasbourg, puis descente du fleuve et nous terminons le périple à Amsterdam.

amsterdam.jpgAmsterdam ! J'en garde quelques visions en noir et blanc. C'était en 1968 et j'y avais passé quelques jours avec mes parents. J'avais réservé un hôtel donnant sur un petit canal. Un soir, alors que nous flânions dans le fameux quartier rouge - rouge en raison des néons rouges qui éclairent les vitrines des prostituées- nous entendîmes soudain des détonations. Je ne garde aucun souvenir de cette lumière, peut-être n'était-elle pas rouge à l'époque ? Par contre je n'ai pas oublié ces femmes installées dans leur petite vitrine et qui s'occupaient diversement en attendant le client ! Certaines lisaient, d'autres tricotaient. Tout cela avait un côté bon enfant.

Il semble que maintenant ça soit beaucoup plus "chaud" à en voir cette vidéo.

Donc des coups de feu retentissent et aussitôt mon père nous crie :

— Couchez-vous sur le sol !

Nous voici le nez dans le caniveau en attendant que ça se calme. Il s'agissait d'un réglement de compte  entre marins et nous dûmes attendre l'arrivée de la police avant de nous relever.

Si nous avons le temps nécessaire, je compte visiter la maison d'Anne Frank ainsi que le musée Van Gogh.

11:57 Publié dans Voyages | Lien permanent | Commentaires (9)

vendredi, 20 juillet 2012

150. Vacances chez les Pygmées

Hier soir, j’ai regardé avec beaucoup de plaisir et d’attention l’émission « Envoyé spécial » sur France 2.

Parmi les sujets présentés, il y en avait un sur un voyage organisé en République centrafricaine dans un campement de Pygmées. 

Un groupe de 5 touristes accompagnés d’un guide français qui connait tout particulièrement la région partait donc à la découverte du peuple de la forêt.

Au travers de ce reportage, j’ai revécu des moments identiques à ceux que j’ai connus lors de mon voyage au Cameroun :

L’avancée pénible en pleine forêt, l’attention toute particulière que l’on prête à l’endroit où l’on pose les pieds, l’eau que l’on récupère dans les lianes pour étancher la soif, l’installation dans les tentes, etc …

Cependant, leur voyage diffère en bien des points :

Ils découvrent un campement de Pygmées semi-sédentarisés, qui sont devenus les esclaves des Bantous. Ils travaillent pour eux et récoltent un salaire de misère. Peu à peu, ils perdent leurs traditions.  On les sent craintifs, totalement asservis.

En mars, notre groupe a eu la chance de découvrir un véritable campement de Pygmées en totale liberté, n’ayant pas –ou fort peu- de rapports avec les Bantous. Ceux-là vivaient encore presque nus, une nudité en complète harmonie avec l’environnement, leur permettant d’être libres dans leur corps et leur esprit et n’ayant rien de choquant. Ils ne vivaient que de chasse et de pêche et l’argent leur était inconnu.

Je pense que ces cinq touristes sont revenus un peu dépités de leur périple.

Si jamais vous aviez l’idée saugrenue géniale de faire ce genre de voyage, renseignez-vous bien à l’avance pour savoir exactement où l’on vous emmène !

Voici le reportage pour vous mettre en condition et un retour sur mon périple :


Les Pygmées par cheztinou

vendredi, 13 juillet 2012

142. Vietnam, je reviens !


podcast

Il y a des pays qui laissent des souvenirs si forts que l’on rêve de pouvoir y retourner un jour en sachant que bien souvent on ne met jamais ce projet à exécution pour diverses raisons.

Durant mon voyage dans ce pays, j’avais fait la traversée terrestre du nord au sud. Il me manquait la découverte fluviale au sud, les marchés flottants …

vietnam, cambodge, croisiere, croisieuropeEt cette semaine, je reçois le catalogue de Croisieurope pour l’année 2013. Et là, ô merveille, je trouve mon bonheur : une croisière sur le Mékong depuis le Cambodge jusqu’à Saïgon.

Le nombre de places étant restreint, j’ai donc fait la réservation tout de suite. Le départ est prévu le 3 janvier …

Il ne reste plus qu’à patienter !

 

vietnam,cambodge,croisiere,croisieurope

 Un petit avant-goût :