Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 27 juillet 2009

264. Les bébés au service de la pub

Ce n'est pas nouveau, les bébés sont souvent utilisés dans des pubs pour vanter des marques de couches ou de bouillies. Mais là, c'est différent, on les fait parler comme si c'était des adultes. Cette publicité me met très mal à l'aise, je dirai même que cela m'angoisse. Les bébés, dans leurs attitudes d'adultes, ont quelque chose de malsain. Quand ils s'élancent vers le grillage et s'accrochent comme des sangsues, ça me donne des frissons ! Et tout ça pour vanter de l'eau minérale... Jusqu'où ira t-on ?

dimanche, 26 juillet 2009

262. Bestiaire forain et foire à l'ail

Tel fut le programme d'aujourd'hui.

Tours 025a.JPG

Ce matin je suis allée à la foire à l'ail et au basilic qui se tient tous les ans le jour de la Sainte Anne. Cette année ça tombe un dimanche et j'ai trouvé qu'il y avait un peu moins d'animation qu'à l'ordinaire. Il y avait toutefois du peuple, au passage vous remarquerez le chapeau rose de Juju et le canotier de Catherine.

Tours 002a.JPG
Tours 013a.JPG

Julie et Olivier ont acheté du basilic et moi, une tresse d'ail qui, s'il est de bonne qualité, devrait me suffir pour ma consommation annuelle.

Nous avons déjeuné place du Chateauneuf. Au retour, j'ai terminé le diaporama sur les animaux de manèges. Le voici :

samedi, 25 juillet 2009

260. Une journée bien remplie

Fontevraud 002.aJPG.jpg
1248548515.png
Il est un peu tard et je n'ai pas eu le temps de visionner toutes mes photos. Rassurez-vous, la visite de Fontevraud n'aura rien d'ennuyeux, c'est même plutôt insolite. Ensuite je vous emmènerai voir                l'exposition temporaire au parc oriental de Maulévrier et nous finirons  par une présentation de
bouquets... Mais ce sera pour demain ! Ce soir, je vous propose de visionner la deuxième série des enseignes :                   

jeudi, 23 juillet 2009

258. Et vive l'été !


podcast
14h15, je regarde par la fenêtre, voici ce que j'aperçois :

Maison 005a.JPG

Et c'est ainsi depuis ce matin. Dans ces conditions, vous comprendrez que je n'ai guère envie de parler. D'abord je n'ai rien à dire, enfin disons rien qui puisse vous intéresser. Tout en écrivant ces lignes, je calcule depuis combien de temps je n'ai pas parlé à quelqu'un... Un jour ? deux jours ?

En réalité, beaucoup plus longtemps. Ça remonte à lundi matin, quand je suis allée faire des courses dans une grande surface. C'était avec la caissière, je lui ai dit : Bonjour... Merci...Au revoir.

Que la vie actuelle est enrichissante dans les rapports humains ! Alors à la maison, pour combler le silence, je parle à mes chats ou bien je me parle à moi-même en faisant les demandes et les réponses à voix haute ...ScannedImage (2).jpg

Sur les étagères de la bibliothèque, j'ai retrouvé deux livres de Michel Houellebecq que je n'avais pas encore lus. Evidemment, ça n'est pas avec Houellebecq que je vais retrouver un semblant de gaieté. Ce serait plutôt le contraire. Rien qu'à le voir en photo, on déprime... J'ai toutefois dévoré les deux livres et comme prévu, cela n'a fait que confirmer ce que je pense de plus en plus, à savoir que nous vivons dans l'isolement le plus total, malgré les apparences. 

Ce qui me sauve, c'est que j'en suis consciente ...

Enfin, demain je vais rouvrir la bouche. Non, je ne vais pas chez le dentiste (ouf, la corvée est finie) mais j'ai rendez-vous chez Julie qui est revenue de vacances.  

Pour finir sur une note plus gaie, voici des enseignes :

samedi, 11 juillet 2009

238. Hallucination ?

coffe1.pngHélas, trois fois hélas... NON. C'est la triste réalité. Jean-Pierre Coffe, bien connu pour ses coups de gueule contre la malbouffe, fait maintenant de la publicité pour les magasins qui vendent ce qu'il appelait autrefois DE LA MERDE.

Rappelez-vous comment il avait balancé des sachets de jambon polyphosphaté sur un plateau de télé.coffe2.png

Alors ? Explications de ce retour de veste ?  Peu convaincantes ses explications.

Moi j'appelle ça vendre son âme au Diable ! Après tout c'est son problème. Mais c'est quand même bien décevant, non ?