Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 07 octobre 2007

Mes mains

c91b3c4466292dc469a1438a1c9c4ce1.jpg« Voici ma main, elle a cinq doigts,

a8a48d7e0d898d6840626b24f8540f61.jpg9d14afe7530298c4608c05f9c9f3a7ce.jpgEn voici deux, en voici trois.

Celui-ci, le petit bonhomme

C'est le gros pouce qu'il se nomme...» Etc. Pour ceux qui ne connaitraient pas cette comptine, je peux vous l'envoyer par mail.

En fait si je parle des mains, c'est qu'aujourd'hui je me suis rendue compte qu'elles sont des outils indispensables et que de l'agilité et la dextérité des doigts dépend un travail manuel bien fait.

e924cfc87c9cf8d160e63c799f7d08ea.jpg

Je m'étais inscrite à l'atelier qui se tient le dimanche matin à La Gloriette. Le travail proposé était un set de table floral. Un deuxième atelier proposait de fabriquer un pot de fleur en osier. J'ai opté pour ce dernier.

70175fe4ab1539ff1038be6c90a08996.jpg

Et voilà les petites mains en pleine effervescence, à plier, tasser les brins de saule jusqu'à donner une forme - presque - parfaite. Et en prime nous avons eu droit aux fleurs ! Des cyclamens.

En retraversant la plaine de la Gloriette à pied, j'ai alors croisé une jeune femme qui promenait son chien. D'une main elle tenait la laisse, et dans l'autre main elle avait une petite boule qu'elle tenait bien au-dessus de sa tête. Elle m'explique que c'est son chien qui a découvert le chaton, à peine âgé de plus d'un mois, une petite frimousse adorable. Il était couvert de vermine et surtout de tiques. Elle aurait bien voulu que je l'en débarrasse, mais bon, j'ai déjà deux chats - dont un caractériel -. On ne pouvait pourtant pas l'abandonner ainsi, c'était le condamner à mourir et il avait l'air vivace. Comme elle avait une pince spéciale pour enlever les tiques dans sa voiture, nous nous sommes installées sur le sol, moi tenant fermement le petit chat, le temps qu'elle le charcutait. On lui a retiré cinq grosses tiques bleues pâles. Elle m'a alors dit qu'elle avait un ami vétérinaire. Bon, c'est parfait. Elle est donc repartie avec le chaton et moi avec le pot de cyclamens. 

mercredi, 03 octobre 2007

Mais c'est bien sûr !

Guillaume vient de me rappeler que j'avais un autre blog avant celui-ci, un blog que j'avais complètement oublié et délaissé mais qui pourtant est toujours bien là. Et c'est une chance car j'ai pu ainsi retrouver les photos de l'abbaye Saint-Michel de Bois-Aubry, à Luzé. 

Pour y accéder, il vous suffit de cliquer sur l'étoile qui suit  *, puis d'agrandir l'album de photos. Vous cliquez sur agrandir ( au-dessus de la photo) puis une fois que l'album s'ouvre, cliquez sur l'icône diaporama. Ainsi vous verrez mieux !

samedi, 29 septembre 2007

Tiens, revoilà Tinou

Ah quand même ! Ce n'est pas trop tôt. Alors, quoi de neuf Tinou ?

Tinou, les cheveux en bataille, dans son pyjama à pois, face à l'ordinateur. Il est 2 heures du matin :

59399b92a12bee8dd3da1297a691ff88.jpgOui je sais, je n'ai pas donné de nouvelles, mais je n'avais rien promis. Durant ces trois jours, il y eut successivement : visite du château de Chenonceau, achat de vin, pas de balade sur le Cher car nous n'étions que deux, un arrêt à Amboise sous un petit vent glacial, traversée en voiture de la ville de Tours du nord au sud à l'heure de pointe, puis le soir la voiture dans le talus en raison d'un demi-tour raté, dîner au "Vietnam".

e666c022864803e22e00d81464717d2d.jpg 

Jeudi, balade à pieds dans Tours, visite du musée du Compagnonnage, déjeuner à "La Beeka", visite de l'intérieur de la cathédrale Saint Gatien pour y admirer les vitraux, arrêt à la briocherie de la place de la gare pour prendre quelques brioches pour le petit-déjeuner du lendemain, passage à "Nouvelles Frontières" pour prendre les catalogues de voyage 2008, un café au "Continental" place Jean Jaurès, visite du musée du Gemmail,

2ef30a7aebf69a39b7252a105411b619.jpg 

 puis visite des jardins de Villandry, dégustation d'une petite crêpe à la confiture à la sortie,

fe32c7f6b50b89c392549457c4edfa97.jpg 

visite du jardin du château d'Azay-le-Rideau - le château étant fermé car il était 18h-, retour vers Tours avec un arrêt d'urgence sur le bas-côté de l'autoroute pour constater qu'un des phares anti-brouillard à l'arrière se balançait dans le vide, retour à la maison, Huguette en profite pour soigner une ampoule au pied, dîner au "Douro"dans le vieux Tours, pas de soirée slam, remplacée par une soirée diaporamas.

eece3b68549c07110889df9d08941935.jpg 

Enfin hier, passage à la M.A.I.F dès l'ouverture pour savoir si je devais faire une déclaration d'accident, départ pour Chinon, pause-café de l'autre côté de la Vienne pour la vue d'ensemble, balade à pieds dans les ruelles désertes de la ville, achat de vin, arrêt à Rigny-Ussé pour photographier le château, passage par Bréhémont, arrêt à Langeais pour un déjeuner léger ( fois gras et andouillette) et enfin retour par la levée de la Loire avec vue sur le château de Luynes au loin. 

Bon, je retourne me coucher... 35377e16e95c94fa8d0efc611892373f.jpg

mercredi, 26 septembre 2007

Blanquette de veau et cerfs-volants

Quel rapport entre les deux ? Aucun, simplement je viens de préparer une blanquette de veau pour midi. C'est ma fille  qui m'en a donné l'idée hier, alors que nous étions attablées à la terrasse d'un restaurant de la rue du Commerce, guettant l'arrivée du soleil et bravant le petit vent froid qui soufflait. Heureusement que nous avons pris un punch en apéro, cela nous a réchauffées un peu ! Après je me suis s'est sentie soudainement  envahie par une douce chaleur ( l'effet de l'alcool probablement). Le plat du jour était "Rôti de veau avec sa petite purée de carottes". Là-dessus Peggy me demande ma recette de la blanquette. L'idée était donc trouvée pour aujourd'hui. Mon amie arrive vers 11h30 et en ce moment dans la cuisine règne une bonne odeur d'oignons et de thym.

4ec303eb36a2757c9b8fd77d3fdfbd45.jpgQuant aux cerfs-volants, vous les trouverez ICI !

Je ne serai peut-être pas très présente les prochains jours, enfin on verra... Comme je suis matinale, je trouverai bien l'opportunité de vous raconter nos péripéties.

mardi, 25 septembre 2007

Discussion avec les petites voix intérieures


podcast
« Non mais franchement Tinou, crois-tu vraiment que tes deux dernières notes vont intéresser les lecteurs ? Nous venons  de les parcourir et nous n’avons pas compris grand chose. Il faut se concentrer pour s’y retrouver dans tous ces mariages  et c’est trop fatigant.  Et puis tout le monde se fiche de savoir que Joséphine de Beauharnais avait des ancêtres tourangeaux.
Nous t’avons déjà dit que pour attirer le lecteur, il faut du sexe ! Tu l’as même reconnu hier matin il me semble, non ?

Oui ? oui, c’est vrai, mais je persiste et signe… Après tout, je suis chez moi, je parle de ce qui me plait.

Soit, mais alors ne viens pas te plaindre !

Mais je ne me plains pas du tout, les voix ! Le nombre de visites est stable sur ce blog, les autres  blogs ont un rythme de croisière tout à fait honorable et le blog  photos explose littéralement, j’ai tout pour me réjouir…

Devons-nous  te rappeler que ton amie arrive demain ? C’est bien beau de passer quatre heures le nez dans des dossiers empoussiérés, mais tu ne penses pas qu’il serait bon que tu te mettes à faire un peu de ménage ?

Qu’est-ce à dire les  voix ? Trouveriez-vous ma maison sale ?

Non, non,nous n’avons  pas dit cela, seulement un petit peu de rangement ne serait pas superflu.

Mais c’est un désordre ordonné, tout est pensé, voulu, rien n’est dû au hasard.

ea4c09932a7064c874c7b42f21c6e418.jpgPeut-être pourrais-tu aérer un peu, parce que sur la photo on voit à peine tellement il y a de fumée !

Ah vous n’allez pas vous y mettre vous aussi ! J’ai prévu et justement j’ai acheté des recharges de parfum d’ambiance pour atténuer l’odeur de la cigarette. Je les allume tous les jours pendant une à deux heures.

Comme d’habitude tu veux avoir le dernier mot,nous  ne rajoutons  donc plus rien…Ah si , qu’as-tu prévu de bon pour le déjeuner ? Nous espérons que tu n’as pas l’idée de lui faire une  quiche tourangelle , très bonne certes, mais si lourde à digérer,  ou encore ton  fameux hachis Parmentier, celui que ta fille te réclame depuis bientôt sept ans et que tu rechignes à faire car la préparation est trop longue à ton gré. A moins que tu ne sortes un de tes renommés pâtés de foies de volailles dont tu te vantes alors que nous savons bien que tu n’en as jamais fait un seul !Pourtant, la recette que tu avais trouvée semblait excellente, dommage…

Ça va, pas la peine de retourner le couteau dans la plaie ! Mais au fait c’est vrai , qu’est-ce que je vais bien pouvoir lui préparer ? J’ai réfléchi à ce que nous pourrions voir sur Tours et dans les environs, mais je n’ai pas pensé à la bouffe, l’habitude d’être seule et de manger un peu n’importe quoi…

Et qu’as-tu prévu au programme des sorties ?

Tout dépendra du temps. S’il fait beau et comme elle ne connaît pas du tout la région, il y aura une sortie « châteaux », à savoir Chenonceau, Azay-le-Rideau, Villandry et peut-être Chambord si nous avons suffisamment de temps. A Tours , je vais l’emmener voir le musée du Gemmail. J’ai également prévu une sortie à Candes-Saint-Martin et une balade en bateau. Puis il y a aussi Loches, Chinon, Amb…

Stop Tinou! Elle vient pour  combien de temps ton amie ?

Deux à trois jours, pourquoi ?

Tu ne crois pas que tu prévois un peu trop d’activités là ?

Il vaut mieux trop que pas assez. Et ainsi elle aura la possibilité de choisir ce qu’elle préfère. Vous comprenez les voix, si la visite des châteaux ne la tente pas, nous aurons la possibilité de nous retourner sur autre chose.

Et comment vas-tu faire le soir, toi qui te couches habituellement à 20h ?

Chut les voix ! pas besoin de le crier par-dessus les toits. Là encore j’ai pensé que nous pourrions peut-être aller au cinéma puis dîner au restaurant ensuite. Et jeudi soir j’ai prévu de l’emmener assister à une soirée « slams » dans un bar du côté des Halles. Et puis, on verra bien…

Tout ça nous paraît très bien. Et maintenant que vas-tu faire ?

Vous avez vu l’heure ? 4 heures ! Je retourne me coucher…

Bonne nuit Tinou

Merci les voix. »

Tinou finit sa tasse de café, éteint la cigarette dans le cendrier près du clavier, coupe la voix de Madeleine Peyroux  et retourne se coucher avec, cependant une idée qui la turlupine : « Qu’est-ce que je vais bien  pouvoir faire à manger ? »