Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 14 septembre 2007

Une journée bien remplie (1)

Tout a commencé à deux heures du matin hier .

J’avais mis le réveil à sonner pour trois heures, mais j’étais réveillée une heure plus tôt. Pas grave, cela me laisse un peu de temps pour mettre quelques photos ICI et  me voici donc partie à 3h30 après avoir laissé quelques consignes au chat Popy :  Je te confie la maison, je compte sur toi pour être attentif !

A cette heure matinale vous imaginez bien qu’il n’y a pas foule dans les rues et même sur les routes. J’ai donc atteint Angers en ayant seulement rencontré deux ou trois camions. Puis, direction Nantes, Saint Nazaire, Guérande et enfin Piriac.

217b5840d2d5f36fc6e045c7743e7edc.jpgJ'arrive vers 7h, tout est calme sur le port, on n’entend que le cliquetis des mâts des bateaux et les cris des mouettes qui commencent  leur ronde au-dessus de la mer. Peu à peu le ciel rosit. Je ne regrette pas d’avoir pris mon K-Way car l’air est particulièrement vif.

9d8d00d0d377787053dbedec8ff3111e.jpg

Bon, alors, que je me souvienne les explications du marin, le bateau est amarré au ponton B. Je commence à descendre la passerelle du ponton C pour bifurquer à gauche en direction du B. On n’y voit pas grand chose et finalement je me dis qu’il est préférable d’appeler Mimi. Je prends donc ma corne de brume ( autrement dit le portable) et je lance un appel : Hou hou du bateau ! Je suis là !  

Une tête échevelée surgit alors du fond d’un petit bateau. Le terme échevelé est sans doute exagéré puisque les cheveux de Mimi doivent mesurer deux millimètres de hauteur…

10e07be575e527b6bad721511360ffb9.jpg

Peu à peu le port s’anime. Pendant que le marin fait sa toilette, j’en profite pour aller faire un tour dans les rues. Piriac est un très joli petit port avec ses belles maisons en granit. 

22301c41c0152703f9c5b242664968bd.jpg

 Emile Zola est venu passer ses vacances en 1876 dans cette maison ( au deuxième étage). Son séjour à Piriac lui a inspiré une nouvelle, Les coquillages de Mr Chabre, où il décrit des scènes de la vie quotidienne.

Retour au bateau : c’est une vie spartiate à bord ! La partie habitable ne doit pas dépasser le mètre carré et dans cet espace minimum il faut entasser tout ce qui est nécessaire pour vivre. La couchette principale ressemble plus à un cercueil qu’à un lit et Mimi m’a expliqué qu’il y entrait les pieds devant. Il faut dire qu’il est grand cet homme, presque 2m ! En plus, comme il n’est pas très ordonné c’est un bordel pas possible à l’intérieur. A se demander comment il fait pour retrouver ses affaires…En tout cas, une chose est sûre : la navigation n’est pas ma tasse de thé. J’ai trop de problème de vertige pour me sentir à l’aise sur l’eau.

e54415c9df9869f1eccc4e3380ef0cd3.jpg

Nous allons ensuite prendre un petit déjeuner à la boulangerie du coin qui a ouvert ses portes entre temps. Le ciel est devenu tout rose, le vent faiblit légèrement. Je m’acharne à vouloir prendre à tout prix les mouettes en photo.

c4e67bd28bc0d2d063a71a6848e0de0c.jpg

Passons maintenant à l’opération de la sortie de l’eau du bateau. Mimi vient amarrer le bateau le long du quai.

325c7679849a008a4d49e117d88625cc.jpgfd710ba18d1e434532fd089b76017c8e.jpg 

La manœuvre est extrêmement rapide, à peine un quart d’heure… et voilà notre «  Rêve d’été » sur la terre ferme. Le nom du bateau ne plait pas à Mimi mais il paraît que cela porte malheur de changer le nom. Il faudrait avoir l’avis d’un connaisseur, qu’en penses-tu Manutara ?

Le bateau va maintenant rejoindre le chantier et Mimi va continuer à y faire des modifications dont je vous passe les détails parce que j’y connais rien.

Il est 10h30 quand nous nous quittons. Je file à présent vers Le Croisic que j’ai envie de revoir…

A suivre

07:50 Publié dans Croque mots | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : piriac, bateau, mer

mercredi, 12 septembre 2007

Maman les p'tits bateaux...

5906fdc3011eb0f9441fe6e15d09161a.jpgDemain matin, départ de la maison à quatre heures ! Je vais retrouver Mimi et son bateau à Piriac. Je reviens de la station-service où j'ai fait le plein d'essence car sur l'autoroute entre Tours et Nantes, les stations sont peu nombreuses et je n'ai pas envie de me retrouver en panne sur le bas côté !

Au retour, je pense avoir le temps d'aller à Saint-Nazaire pour visiter le sous-marin et le paquebot. Je vous dis donc à demain soir ou alors vendredi matin !

Ah, j'oubliais, si vous voulez des fruits de mer, passez votre commande avant demain matin !

J'aurais voulu être une artiste

Hier, entre deux rages de dents, je me suis amusée à passer un test. Le sujet en était  : « Quel est le métier fait pour vous ? ». Bon, il est un peu tard sans doute me direz-vous, étant déjà retraitée depuis trois ans. Mais c'était une façon pour moi de voir si j'avais fait le bon choix et dans quelle autre branche j'aurais eu des chances de "m'épanouir".

Après avoir répondu à une bonne cinquantaine de questions, j'ai reçu en retour un dossier d'une vingtaine de pages et là, j'apprends que je suis une dionysiaque. Allons bon, il m'aura fallu attendre 58 ans pour découvrir que je fais partie de cette infime partie de la population au tempérament dionysien.( environ 13%).

96b6c9bcb172e7a27633c15c1ce5f8d9.jpgEt d'abord, pourquoi donner le nom d'un Dieu grec aux gens de cette famille ? Tout simplement parce que Dionysos incarne l'action et les plaisirs, traits caractéristiques -parait-il- des personnes appartenant à ce groupe. D'ici qu'on en arrive aux bacchanales, il n'y a qu'un pas...

Mais revenons au résultat : le tempérament dionysiaque regroupe quatre types de personnalités particuliers, à savoir les réalisateurs, les artisans, les conquérants, les artistes.

Ah, l'étude s'affine. Continuons la lecture des résultats. Je ne vais pas entrer dans les détails, mais au final il apparait que je me situe dans la catégorie des ARTISTES.

J'ai droit ensuite à une liste de mes atouts et une autre concernant mes points faibles.

Toujours d'après le test,  les points positifs de ma personnalité sont :

- Un sens esthétique profond / Une conscience aiguë de l'environnement / Une grande capacité à vivre le moment présent / Une habileté manuelle irréprochable / Un goût pour l'autonomie et l'indépendance ( Ah c'est bien vrai André !) / Un côté sérieux et perfectionniste / Des prédispositions pour les contacts avec les enfants et les animaux / Un étonnant pouvoir d'adaptation / Une bonne coordination des yeux et des mains / Certaines aptitudes athlétiques ( ??? là, j'aurais besoin de plus amples explications !) / Un esprit pratique et réaliste.

Bon, tout cela correspond bien en effet à ma personnalité. Voyons maintenant les points faibles :

Une forme de malaise  mais pas d'incompétence face à l'idée de diriger une équipe. ( Ça c'est certain, je n'ai jamais été une meneuse de foule ) / Un manque d'intuition ( mais pas d'imagination) fréquent pour les problèmes du quotidien / Une tendance à ne pas s'organiser de manière très structurée / Une difficulté à s'en tenir à un programme déterminée à l'avance / Des difficultés à gérer des situations de stress / Un petit côté désordonné / Un refus catégorique de l'autorité. Je mets en rouge ce qui correspond parfaitement.

Au final, on me propose une série de professions dans lesquelles je suis censée réussir :

Pédiatre, joaillier, psychologue, animateur de centre de loisirs, les métiers du cinéma, styliste, paysagiste, mais également travailleur socail, employée d'une organisation humanitaire, peintre, chorégraphe, compositeur-parolier, fleuriste, designer, garde-forestier, décorateur, architecte d'intérieur, métiers liés à la protection de l'enfance

Mon métier m'a conduite à m'occuper d'enfants déficients intellectuels. Il semblerait donc que c'était tout à fait en rapport avec mes aptitudes, mais je n'ai pas attendu ce test pour le savoir. C'est juste une confirmation pour me dire que finalement j'ai peut-être bien fait de choIsir cette voie plutôt que celle de ... chanteuse de jazz ! Eh oui, c'était mon rêve de jeunesse. Mais je ne me suis jamais donnée les moyens d'y parvenir. Tout compte fait ça n'est pas plus mal...Et vous, à quelle catégorie appartenez-vous ? Les Prométhéens, les Epiméthéens, les Dionysiens ou encore les Apolliniens ?

samedi, 08 septembre 2007

Ce n'est pas trop tôt...

... mais surtout, POURVU QUE ÇA DURE ! Vous devez penser que je parle du temps, mais pas du tout. Cependant la réflexion peut également s'appliquer à la belle journée qui semble vouloir s'annoncer.

Ce matin chez le buraliste, j'ai aperçu une liasse de prospectus près de la caisse. J'ai fait comme tout un chacun, j'ai pris un papier et là...ô surprise !

1c5662cd2141a08bbda8b64831f90a7c.jpgOn nous annonce ENFIN l'ouverture d'une alimentation dans le quartier. Mais le plus surprenant ce sont les horaires d'ouverture ! Bon cela ne peut que me réjouir, pensez donc, faire ses courses à sept heures le matin ça me convient tout à fait.

Le soir le magasin est ouvert jusqu'à 21 heures. Là, je reste sceptique, connaissant bien le quartier et sachant qu'à 20h tout le monde est devant sa télé ou bien au lit ! Ce quartier est en effet devenu bien triste et morne. On est loin de la joyeuse agitation qu'il y régnait dans les années 60/ 70, au moment de la construction des immeubles. Les gens ont vieilli et maintenant le quartier fait plutôt penser à une maison de retraite.

f16551fbbdb2f76ddb3719fd4b94232a.jpgD'ailleurs ce n'est pas un hasard si l'on retrouve à côté du magasin de l'esthéticienne une succursale des Pompes Funèbres !

b1558d50cf0ae2b2c7a19e1b118cb9fd.jpgL'alimentation est ouverte depuis une semaine. Pourvu que ça dure ...

vendredi, 31 août 2007

Vendredi, jour du poisson

... et dernière note du mois d'août.

Marchandes de poissons à Hoî An, Vietnam.dba6e268c127ae5c0ff110e82ba43c3d.jpg