Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 24 juin 2010

236. De Moscou à Pékin-19-

Jeudi 3 juin : départ d’Oulan-Bator et traversée du désert de Gobi.

 
podcast

tm1a.jpg

Réveil à 5 heures. Nous quittons l’hôtel à 6h15. Voici de nouveau la gare d’Oulan-Bator, assez calme de bon matin. Ce sont les adieux avec Bat qui est venu nous accompagner avec sa femme et sa petite fille.

Mongolie 458a.jpg

Ah, mais voici bientôt le train. Nous sommes dans le wagon 9 et je me retrouve avec Jeannine dans le compartiment n°2.

tm56.jpg

Le train s’ébranle à 7h15. Dernières images de la banlieue en pleine construction.

tm10.jpg

Nous sommes maintenant à bord du Transmongolien. Les wagons sont tout récents, mis en service au moment des jeux olympiques de 2008. De jolis petits rideaux blancs ornent les fenêtres, il y a même une cabine de douche. Bon, d’accord, elle est fermée à clé et les provodnitsas nous en refusent absolument  l’accès, mais enfin elle est là ! C’est le grand luxe. On se prend à rêver…

Nous traversons maintenant le désert de Gobi. Qui dit désert, dit sable …un peu

 

tm77.jpg
tm86.jpg
 

Chameaux aussi ! Nous avons aperçu les premiers au moment où nous étions en train de déjeuner au wagon-restaurant. Autant vous dire que ce fut le matraquage … de photos. Ils étaient tout de même assez loin, mais on voit bien quand même leurs deux bosses, assez petites et maigrichonnes.

tm24.jpg

De temps à autre le train fait des boucles ce qui permet de voir la locomotive à l’avant.

La route se poursuit à allure modérée. Le scripteur indique la température extérieure, l’heure (laquelle ?) et l’altitude.  

Bientôt Youri fait nous faire un topo sur ce qui nous attend le soir même :

Tout d’abord passage de la frontière avec son lot de paperasseries à remplir, tant côté mongol que côté chinois. Ensuite arrêt dans un IMMENSE hangar pour le changement des essieux.

Il est 20 heures lorsque nous arrivons à la frontière. Une heure plus tard nous récupérons nos passeports et le train redémarre. À ce moment une des  provodnitsas ferme les toilettes à clé !

— Hep, attendez un peu ! Nous n’avons pas eu le temps d’y aller !

Air buté et inflexible…

— Ah mais tu vas voir si ça va se passer comme ça !

Je commence à trépigner, à me tenir le ventre, à me tortiller de tous côtés. Mais rien n’y fait. J’emploie alors les grands moyens …Je hausse les épaules d’un air fataliste, je soulève mon tee-shirt et je commence à déboutonner mon pantalon. Là elle panique un peu et finit par m’ouvrir la porte. Je suis à peine entrée dans les toilettes qu’elle commence à tambouriner à la porte et qu’elle se met à crier. Effectivement le train ralentit considérablement et c’est en catastrophe que je m’extirpe de là pour me reculotter dans le couloir. Mais au moins, je suis libérée… Ce n’est pas le cas de tout le monde ! Je fais alors remarquer à Monique, qui commence à paniquer, qu’il y a , au fond du couloir, le seau avec lequel l’employée nettoie le couloir le matin et que… ça peut toujours servir ! À ce moment précis j’ai même une terrible envie de lui susurrer à l’oreille : « psi, psi, psi», ces quelques sons terriblement efficaces pour un déclenchement immédiat de la vessie !  Mais je m’abstiens car ce ne serait pas sympa de ma part.

essieux1.jpg

23h : la nuit est maintenant tombée et le train longe lentement un très long  hangar. Puis il recule à nouveau, à plusieurs reprises et bientôt nous entrons à l’intérieur. Là, sur le quai éclairé, nous attend toute une  armée de bons et braves petits ouvriers de la Révolution, équipés tous de la même tenue irréprochable, gants et casque rouges jaune ! Les wagons sont alors treuillés grâce à un outillage ultra-perfectionné et l’armée des petites mains s’affère à changer les boggies. Nous sommes restés habillés et nous regardons de notre compartiment s’effectuer l’opération. Même les provodnitsas mettent la main à la pâte …

essieux2.jpg

Il est environ 2h du matin quand le train quitte les ateliers mais je suis déjà endormie et je ne découvrirai les premiers paysages de la Chine que quelques heures plus tard.

Entre temps, Monique a pu aller aux toilettes ! Ouf, nous voilà rassurés.

 Dernières images de la Mongolie :

mercredi, 23 juin 2010

235. De Moscou à Pékin-18-

 Mercredi 2 juin : retour à Oulan-Bator.

 podcast

Changement de programme : nous devions partir ce matin voir la gigantesque statue de Gengis Khan, construite au sommet d’une colline. Cette statue est située à environ 70 km à l’est d’Oulan-Bator. Mais personne ne semble enclin à vouloir faire plusieurs heures de car.

Voici un lien qui devrait vous permettre de la visualiser, ICI.

Aussi la matinée est consacrée à la visite d’une yourte, habitée par une famille : le père, éleveur, la mère et leurs deux enfants. Nous sommes invités à pénétrer à l’intérieur et en signe de bienvenue, la jeune femme nous offre une tasse de thé et du fromage. Le thé (au lait) n’est pas sucré mais salé. Le sucre doit être une denrée rare en cette région. Peut-être est-il remplacé par le miel, quoique je n’aie pas vu de ruches.

Mongolie 375b.jpg

Nous rentrons à pied au camp.

Mongolie 399a.jpg

C’est après le déjeuner que nous quittons définitivement cette région si agréable. Nous aurons eu ainsi l’occasion de reprendre des forces pour la suite du voyage qui est loin d’être terminé !

Chine 235a.jpg

Nous retrouvons l’hôtel Bayangol et de nouvelles chambres nous sont allouées. En fin d’après-midi nous reprenons le car pour aller faire du shopping dans un grand magasin du centre de la ville. C’est un magasin haut de gamme, du style le Printemps ou les Galeries Lafayette. Je doute qu’il y ait beaucoup de Mongols qui puissent s’y achalander, quand on sait que le salaire moyen tourne aux alentours de 2 euros par jour !

En route maintenant pour le spectacle ! Un très beau spectacle, ma foi, avec des chants, des danses, de magnifiques costumes. J’avais oublié mon appareil photo. Noël m’a gentiment envoyé quelques clichés  que voici :

folklore.jpg

Ensuite nous dînons dans un restaurant tout  proche puis retour à pied à l’hôtel.

Demain s’annonce une journée chargée. Réveil à 5h et départ pour … la gare ! Nous allons retrouver les joies du transport ferroviaire à bord cette fois-ci du Transmongolien.

 À suivre

mardi, 22 juin 2010

234. De Moscou à Pékin-17-

Mardi 1er juin : dans la steppe mongole.

 
podcast

Mongolie 174a.jpg

Après le déjeuner, délicieux, nous nous accordons une petite pause, chacun chacune regagnant sa yourte. Le rendez-vous est fixé à 16h30 pour du tir à l’arc et une balade à cheval pour les plus audacieux.

st44.jpg

Je suis tellement bien que je m’endors et quand je me réveille il est déjà trop tard pour le tir. Ce n’est pas pour autant que je vais monter à cheval. Nous regardons les plus courageux (Mireillle, Bernadette, Mickaël, Hervé, Rachèle) se préparer. Nous en profitons pour nous balader dans la prairie. L’herbe y est assez rase, sans doute en raison du climat. J’ai pris quelques photos de fleurs que vous pourrez voir ICI.

Mongolie 277a.jpg

Le soir, dîner sur la terrasse de la grande yourte. L’ambiance monte peu à peu, la vodka et les bières coulent à flots. Les histoires drôles entrent en piste. Arsène et Jean-Louis nous font le sketch du Fakir (de Pierre Dac et Francis Blanche).

Mongolie 288a.jpg

Puis on demande aux Mongols de nous chanter quelques airs du folklore. Pour ne pas être en reste, nous entamons alors des chansons …bretonnes en majorité. Youri nous interprète quelques mélodies en russe. La fraicheur du soir se fait bientôt sentir et tout le monde se retrouve alors à l’intérieur de la yourte. Monique commande une nouvelle bouteille de vodka. Bat, qui en est à sa … bière, nous présente tous les membres de son équipe : la responsable du camp, la cuisinière, les deux petites serveuses, les employés, la responsable du ménage etc. Applaudissements fournis à chaque fois …  

soirée.jpg

La soirée prend fin peu avant minuit et chacun regagne sa yourte dans le noir (ou presque).

Mongolie 276a.jpg

Une journée dans la steppe :

lundi, 21 juin 2010

233. De Moscou à Pékin-16-

Mardi 1er juin, Oulan-Bator


podcast

Ce matin, nous avons fait les valises pour libérer les chambres d’hôtel. Nous partons en effet pour la steppe. Nos valises vont rester à l’hôtel, nous avons juste préparé un sac avec ce qu’il faut pour passer une nuit sous la yourte.

bat1.jpg

Arrivée de notre nouveau guide, Bat. Il parle couramment français et sa bonhommie nous enchante aussitôt. Avant de quitter Oulan-Bator, nous allons visiter le monastère de Gandantegchinlin.

Mongolie 046a.jpg

Ce monastère boudhiste est un lieu de culte où vivent aujourd’hui encore  plusieurs centaines de moines. Plus de renseignements ICI.

Après la visite, cap vers le nord-ouest en direction de Dugana, à environ 110km d’Oulan-Bator.

Mongolie 087a.jpg

Le réseau routier en Mongolie en est encore à ses balbutiements. Hormis quelques routes principales reliant les villes, les autres routes sont en fait des pistes se perdant dans les prairies.

Mongolie 091a.jpg

Durant le trajet, nous nous arrêtons tout d’abord en haut d’une colline où se dresse un ovoo. Ces tas de pierre sont des lieux sacrés où les Mongols déposent diverses offrandes, puis ils en effectuent trois fois le tour dans le sens des aiguilles d’une montre.

Mongolie 113a.jpg

Nous poursuivons notre route. Très fréquemment le car ralentit pour laisser traverser  des animaux. Il n’y a en effet aucune clôture.

Mongolie 129a.jpg

Un peu plus loin encore, nous descendons du car pour photographier ce point d’eau où viennent s’abreuver les vaches, les chevaux, mais aussi les moutons, les chèvres, les yacks. C’est alors qu’apparait un jeune Mongol à cheval qui  regroupe les bêtes.

Mongolie 153a.jpg

Nous  arrivons vers midi au campement de yourtes. L’endroit est légèrement montagneux et boisé.

Mongolie 177a.jpg

Chacun se voit attribuer une yourte, la mienne porte le numéro 24. La voici :

Mongolie 175a.jpg
Mongolie 182a.jpg
Mongolie 184a.jpg

Tout autour règne un silence absolu, le calme total, la sérénité. Un peu à l’écart se trouve un bungalow propret pour les toilettes et la douche.

Nous nous retrouvons bientôt réunis sous la grande yourte centrale qui sert de restaurant. Je sens qu’on va se plaire dans cet endroit !

 

Mongolie 234a.jpg

Mais pour l’instant, pénétrons dans le monastère de Gandantegchinlin :

 

À suivre

dimanche, 20 juin 2010

232. Le palais du Bogd Khan

Oulan-Bator, Mongolie, lundi 31 mai

Afin d'éviter d'avoir un trop grand décalage entre le récit et les diaporamas, je me contente aujourd'hui de vous proposer la visite du palais du Bogd Khan.