Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 21 juin 2015

75. La Vénétie -6-


podcast

Samedi 6 juin : Ferrare et Chioggia.

Ce matin, nous partons en excursion à Ferrare, ville située à une petite heure en bus.

voyage, italie, ferrare,chioggia

Vous trouverez les informations historiques en cliquant ICI.

voyage, italie, ferrare,chioggia

voyage, italie, ferrare,chioggia

Façade de la cathédrale Saint-Georges :

voyage, italie, ferrare,chioggia

voyage, italie, ferrare,chioggia

voyage, italie, ferrare,chioggia

voyage, italie, ferrare,chioggia

Sur un des côtés de la cathédrale se trouve une allée voutée sous laquelle se trouvent des boutiques :

voyage, italie, ferrare,chioggia

Maison à picots :

voyage, italie, ferrare,chioggia

Retour au bateau pour le déjeuner.

L’après midi une autre excursion est prévue pour aller visiter Bologne, à deux heures de bus. Mais il fait extrêmement chaud  -le thermomètre dépasse les 35°- et je préfère rester à bord.

À 17h le bateau  appareille et nous devons donc quitter les lieux (comme à l’aller). Un bus vient donc nous chercher pour nous conduire jusqu’à Chioggia.

voyage, italie, ferrare,chioggia

voyage, italie, ferrare,chioggia

voyage, italie, ferrare,chioggia

Là, nous avons deux heures pour flâner tranquillement dans cette jolie petite ville située sur les bords de la mer Adriatique :

voyage, italie, ferrare,chioggia

voyage, italie, ferrare,chioggia

voyage, italie, ferrare,chioggia

voyage, italie, ferrare,chioggia

voyage, italie, ferrare,chioggia

Le bateau accoste vers 19h15 et nous regagnons nos pénates.

Cette mini-croisière sur le Pô est décevante, les paysages offrent peu d’intérêt ; par contre, les visites proposées sont intéressantes mais elles se font trop rapidement. Il faudrait une journée complète à Vérone.

 

Demain, nous retournons à Venise. Chouette !  

08:20 Publié dans Voyages | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : voyage, italie, ferrare, chioggia

vendredi, 19 juin 2015

74. Ces belles Italiennes

Avant toute chose, mettez la musique !


podcast

Itali1e 265c.jpg

Itali1e 452a.jpg

Itali1e 474a.jpg

Itali1e 266c.jpg

Itali1e 453a.jpg

Itali1e 267b.jpg

Itali1e 454a.jpg

Itali1e 251a.jpg

Itali1e 455a.jpg

Itali1e 265b.jpg

Fin

08:43 Publié dans Voyages | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : voyage, italie, mannequins

mercredi, 17 juin 2015

73. La Vénétie -5-

Vendredi 5 juin : les malheureux amants

 Après le petit déjeuner servi à 7h30, je monte sur le pont soleil pour admirer le paysage offert par les rives du Pô car le bateau a commencé doucement à remonter le fleuve.

Quelle déception ! Circulez ! Il n’y a rien à voir ! Pas un village, pas même une vache … Les berges ont été rehaussées de chaque côté – probablement pour prévenir des inondations- et donc c’est d’une grande monotonie.Je n’ai d’ailleurs pris qu’une seule photo :

voyage,italie,verone

Le bateau accoste à Polesella et l’après midi les bus viennent nous chercher pour aller visiter Vérone.

Si l’on compte 1h30 pour l’aller, 1h30 pour le retour, en sachant que l’on part à 13h30 et que l’on revient à 19h30, je vous laisse calculer le temps restant pour la visite ! … Oui, trois petites heures incluant le temps libre. Autant dire que nous avons seulement une impression d‘ensemble de Vérone sans avoir le temps de flâner ! C’est dommage car la ville, traversée par l’Adige aux eaux vertes et tumultueuses, est très agréable.

voyage,italie,verone

voyage,italie,verone

voyage,italie,verone

Après avoir observé des vestiges de l’époque romaine enfouis dans le sol, nous passons tout près de la statue de Dante, l’auteur de La Divine Comédie, dont le regard sévère donne froid dans le dos ! Banni de Florence, il avait été accueilli en 1301 par Bartoloméo Ier della Scala, le souverain de Vérone.

voyage,italie,verone

Un peu plus loin s’ouvre une large place très animée, située sur l’ancien forum romain : la Place aux Herbes.

voyage,italie,verone

voyage,italie,verone

voyage,italie,verone

La casa Mezzanti avec ses fresques mythologiques :

voyage,italie,verone

Nous voici maintenant via Capello et nous pénétrons à l’intérieur d’une petite cour envahie par une foule compacte de touristes qui se bousculent et gesticulent avec ferveur. Cette maison était la demeure de la famille Dal Capello (Capulet), nobles véronais du XIIe s.

Dans les années trente, un historien a restauré cette demeure pour en faire un musée dédié aux célèbres amants dont la malheureuse histoire nous est contée par William Shakespeare au XVIe s. dans son  Roméo et Juliette.

Roméo : J’ai escaladé ces murs sur les ailes légères de l’amour ;car les limites de pierre ne sauraient arrêter l’amour, et ce que l’amour peut faire, l’amour ose le tenter ; voilà pourquoi tes parents ne sont pas un obstacle pour moi.

Juliette : S’ils te voient, ils te tuent.

Roméo : Hélas ! Il y a plus de péril pour moi dans ton regard que dans vingt de leurs épées ; que ton œil me soit doux, et je suis à l’épreuve de leur inimitié. 

voyage,italie,verone

Afin que la fiction soit plus réelle, un balcon fut rajouté à la façade. Enfin, une statue de Juliette trône dans la petite cour. Impossible de la photographier dans sa totalité en raison du flot incessant de touristes. Pour un peu ça tournerait à l’émeute ! Tout le monde veut toucher le sein droit de Juliette car, à ce qu’il parait, c’est un signe de bonheur pour ceux qui recherchent l’amour !

voyage,italie,verone

 

Les murs du porche sont totalement recouverts de graffitis et chaque année la municipalité de la ville doit les faire repeindre pour les nouveaux visiteurs.

voyage,italie,verone

Nous voici maintenant devant l’amphithéâtre romain, l’Arena. Construit en 30 avant J.C. il pouvait accueillir près de 30 000 personnes.

voyage,italie,verone

 

voyage,italie,verone

Aujourd’hui ce lieu  est devenu un important théâtre lyrique.

Bon, il reste dix minutes avant de remonter dans le bus … Juste le temps de boire une menthe à l’eau !

Après le dîner, j’accompagne mes compagnons de table au salon bar pour participer à un quizz organisé par l’animatrice de bord.

Nous sommes trois équipes à participer à ce jeu, une des autres équipes étant formée par les généraux à la retraite.

Sarah nous propose alors des questions sur le sport affichées sur un projecteur.

Première question : quel animal a été choisi comme emblème aux jeux olympiques d’été de 1972 ?

Tout de suite, je me souviens que les jeux avaient eu lieu à Munich car j’étais alors à ce moment précis en Allemagne. Sur l’ardoise, on note donc le mot ours comme premier indice.

Je jette alors un œil vers l’équipe des généraux et je m’aperçois que l’un d’entre eux est en train de farfouiller sur sa tablette. Et effectivement, ils trouvent aussitôt la bonne réponse qui était un chien !

Cette malhonnêteté intellectuelle me plonge alors dans une colère imprévisible qui me surprend moi-même.

— Ah non, c’est INADMISSIBLE ! Regardez Sarah, nos voisins sont des tricheurs ! Ils se servent de leur téléphone pour trouver les réponses.

L’autre équipe surenchérit alors par des :

— HOU ! HOU ! LES TRICHEURS !

Ils sont péteux les généraux d’avoir été pris la main dans le sac !

Entre temps, le deuxième indice s'est affiché, montrant un hot-dog.

 

L’un d’entre eux, qui semble être le meneur de tous ses chefaillons, essaie de se rebiffer ; il est cramoisi, ses énormes sourcils blancs en bataille frissonnent, il a toute l'apparence d'un vieux satyre et il se met à hurler :

— Ce n’est pas  notre faute si vous êtes incapables de découvrir qu’il s’agit d’un chien JAUNE !

— Alors là, c’est la meilleure ! Traduire HOT par  JAUNE ! Un général qui ne sait pas ce qu’est un chien jaune ! Mais où va l’armée française, je vous le demande … Je jette l’éponge, je ne joue pas avec des participants aussi minables !

Bonjour l’ambiance à bord. Quelques minutes plus tard je vais me coucher.

 

 

06:28 Publié dans Voyages | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : voyage, italie, verone

dimanche, 14 juin 2015

72. La Vénétie -4-


podcast

Jeudi 4 juin : Saint-Antoine de Padoue

 voyage, italie, padoue

Au réveil, une surprise m’attend par le hublot : passage du Silver Wind, un paquebot de croisière de luxe pénétrant dans Venise. Ce bateau peut recevoir 296 passagers.

Le petit déjeuner est servi à 7h30 et aussitôt le Michel Angelo lève l’ancre en direction du sud de la lagune. Au revoir Venise !

voyage, italie, padoue

Cette carte manque un peu de netteté mais elle a l’avantage de bien montrer la lagune :

voyage, italie, padoue

On voit que Venise est située presque au centre, reliée par un pont à la terre ferme et traversée par le grand canal en forme de S à l'envers. De la mer Adriatique (en bas de la carte) on voit également les trois entrées dans la lagune.

Notre bateau va naviguer dans le chenal bien délimité de chaque côté par des plots en bois et reliés par trois. Et mieux vaut ne pas sortir du chenal au risque de s’enliser car à certains endroits le niveau d’eau atteint à peine 50cm.

voyage, italie, padoue

 

voyage, italie, padoue

Les petites cabanes de pêcheurs :

voyage, italie, padoue

Ce lieu a servi au tournage du film d’Andrea Segre, La petite Venise, sorti en 2011.  (voir la bande annonce en bas de la note).

LA CROISIERE S’AMUSE !

voyage, italie, padoue

 Vers 11h30 nous atteignons la petite ville de Chioggia.

Après le déjeuner tout le monde part en excursion à Padoue.

Pendant ce temps, notre bateau va prendre la mer Adriatique et remonter peu à peu le Pô jusqu’à Taglio di Pô. Cette manœuvre doit être exécutée sans passagers à bord ( nouvelle législation italienne).

Quatre bus sont mis à notre disposition, chacun réservé à un groupe particulier ; il ne faut pas mélanger les torchons avec les serviettes comme dirait je ne sais plus qui !  Je fais partie du groupe 3 –Les individuels-.

voyage, italie, padoue

voyage, italie, padoue

Nous traversons la place entourée de célébrités italiennes parmi lesquelles Galilée qui enseigna à l’université de Padoue de 1594 à 1610.

voyage, italie, padoue

La guide italienne nous emmène maintenant visiter la basilique dédiée à Saint-Antoine de Padoue. Cet édifice est la propriété du Vatican.

voyage, italie, padoue

En fait Saint-Antoine s’appelait Fernand et il est né à Lisbonne en 1195. Il entre tout d’abord dans l’ordre des Augustiniens. Après une rencontre avec des Franciscains, il décide de les suivre et c’est à cet instant qu’il prend le prénom d’Antoine.

voyage, italie, padoue

Il mourut à Padoue le 13 juin 1321. Le soir même de sa mort, des miracles se produisirent. En 1232 le pape Grégoire décida de le sanctifier. Une basilique fut construite pour y accueillir la dépouille du Saint et oh, surprise, quand on ouvrit le cercueil en 1263, on remarqua que sa langue était conservée intacte. Aujourd’hui elle fait partie des reliquaires de la basilique, ainsi qu’une partie de la mâchoire inférieure.

Après avoir fait le tour de la basilique et posé la main sur le tombeau de Saint-Antoine (sauf moi bien sûr), on se retrouve dans le cloître ombragé par de magnifiques magnolias en fleurs.

voyage, italie, padoue

La visite de Padoue se poursuit par un passage sur la place aux herbes et celle aux fruits.

voyage, italie, padoue

voyage, italie, padoue

voyage, italie, padoue

Enfin, avec Thérèse et Annie, on va s’installer à l’intérieur du beau caffè Pedrocchi, qui est une institution à Padoue.

voyage, italie, padoue

Oui, bon, d’accord, le café à la menthe est bon … Comptez quand même 10 euros la tasse ! À ce prix là, on le déguste très doucement.

voyage, italie, padoue

voyage, italie, padoue

voyage, italie, padoue

Retour aux bus qui nous ramènent ensuite au bateau amarré sur le Pô, en pleine campagne.

 

À suivre 

16:32 Publié dans Voyages | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : voyage, italie, padoue

samedi, 13 juin 2015

71. La Vénétie -3-


podcast

Mercredi 3 juin : Murano et Burano

 Après le déjeuner pris sur le pouce en raison de notre retard, nous partons en excursion sur deux îles au nord de la lagune. Une vedette nous conduit d’abord sur l’île de Murano réputée pour ses verreries.

 voyage, italie, murano, burano

 

Là nous visitons un atelier de fabrication où la chaleur est extrêmement forte  en raison des fours. Les ouvriers font des pauses toutes les trois heures environ. Nous sommes ensuite invités à visiter la boutique. Comme je n’ai pas envie d’acheter, je sors prendre l’air et me balader le long du quai. Il fait si chaud que  je me retrouve bientôt affalée à la terrasse d’un café. Je n’ai même pas le courage de faire des photos !

Deuxième arrêt à Burano. Cette île était autrefois réputée dans toute l’Europe pour ses dentelles. Aujourd’hui la tradition a tendance à se perdre et bien souvent les dentelles vendues proviennent de Chine !

 voyage, italie, murano, burano

 Les maisons de l’île sont peintes de couleurs vives et variées, c’est -dit-on- pour permettre  aux pêcheurs de mieux reconnaître leur habitation par temps de brouillard très fréquent. Ils ont d’autre part l’obligation de repeindre les façades une fois par an. Cet endroit a un charme fou :

 voyage, italie, murano, burano

  

voyage, italie, murano, burano

 Sur la place est érigée la statue du musicien Baldassare Galuppi, né à Burano en 1706. Au bas de cette note, j’ai mis une vidéo permettant d’écouter le 1er mouvement de sa sonate en C majeur.

 voyage, italie, murano, burano

 Nous avons une bonne heure de temps libre et j’en profite pour faire quelques achats culinaires (des pâtes, des pâtes, oui mais des … ).

 voyage, italie, murano, burano

  

voyage, italie, murano, burano

  

voyage, italie, murano, burano

  

voyage, italie, murano, burano

  

voyage, italie, murano, burano

  

voyage, italie, murano, burano

  

voyage, italie, murano, burano

 Nous sommes de retour à Venise vers 18h30. Ce fut une journée très agréable !

À 19h30 a lieu le pot de bienvenue pour tous les passagers au salon-bar, mais je zappe cet instant et je retrouve les autres au moment du dîner !

À suivre  

  

19:10 Publié dans Voyages | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : voyage, italie, murano, burano