Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 17 septembre 2010

358. Le test Mirabelle

Ce test au joli nom de fruit est un test pratiqué par France télécom pour vérifier le bon fonctionnement de votre ligne téléphonique. Je le sais car je l'ai effectué il y a à peine une demi-heure.

Mais revenons au début de l'histoire : hier, 18h30, la connexion sur internet ne veut pas s'effectuer. Au lieu d'attendre patiemment -cela peut en effet être dû à un problème provisoire sur le réseau-, voilà que j'appelle le service AOL pour leur signaler et voir éventuellement de quoi il s'agit et comment faire pour rétablir la ligne.

MAIS QUELLE IDEE J'AI EUE !

À l'autre bout de la ligne, en Tunisie ou Maroc, le jeune me lance dans des manipulations invraisemblables. Par un moment même, il me dit de débrancher la prise téléphonique !

— Ah bon, vous êtes sûr ? On ne va plus pouvoir se parler !

Bref, après plus d'une demi-heure de débranchage, rebranchage, réinitialisation de la box, on en était toujours au même point. Il me dit alors qu'il signale la panne au technicien supérieur qui va me rappeler sur mon portable vers 21h.

Donc, je patiente... À 21h30, toujours rien, je rappelle donc. À chaque fois on tombe sur quelqu'un de différent à qui on doit donc tout réexpliquer. Cette fois-ci, il me dit que le problème a été signalé et que la ligne devrait être réparée dans les plus brefs délais, je le constaterai moi-même, pas la peine de retéléphoner ! ( D'un air de dire "vous commencez à nous pomper l'air").

Soit, ce matin, rien de nouveau. J'attends midi. Toujours pareil. N'y tenant plus je retéléphone à 14h.

Après vingt minutes d'attente j'ai quelqu'un en ligne. Comme je lui explique que j'appelle depuis mon portable, puisque ma ligne téléphonique ne fonctionne plus, il me dit gentiment qu'il me rappelle. Tu parles Charles ! J'attends encore ...

Ça  a le don de me transformer en neutron bouillonnant, rageant et écumant !

J'empoigne l'annuaire téléphonique pour appeler France Télécom. L'attente s'avérant trop longue, je rappelle AOL. Là on me donne une nouvelle version : la connexion est tout à fait normale, le problème vient de ma prise téléphonique. Je dois donc rappeler France Télécom.

Dans le coup, je décide d'aller directement à une boutique pour éventuellement changer de prestataire. Cependant je rappelle quand même France Télécom tout en sortant la voiture du garage. Au moment où je m'apprêtais à démarrer, j'ai une dame en ligne. (je vous passe tous les détails donnés avant d'obtenir le service des réclamations). Elle me demande alors de tout débrancher puis de remettre la prise téléphonique sans le filtre... Ce que je fais et, oh miracle, le téléphone refonctionne.  

— Le problème que vous rencontrez actuellement ne vient pas de chez nous  mais de chez votre fournisseur d'accès car votre ligne fonctionne tout à fait correctement. Spécifiez-leur que vous avez effectué "le test mirabelle".    

Je ressors dans la rue pour fermer la porte du garage qui était restée ouverte, et en revenant dans mon bureau , je m'aperçois alors que la box clignote en vert ! Tout est rentré dans l'ordre.

Et me revoilà donc, ravie de vous retrouver !

jeudi, 16 septembre 2010

357. L'élégance du hérisson

elegance.jpg.jpg"Je m'appelle Renée, j'ai cinquante-quatre ans et je suis la concierge du 7 rue de Grenelle, un immeuble bourgeois. Je suis veuve, petite, laide, grassouillette, j'ai des oignons aux pieds et, à en croire certains matins, auto-incommodants, une haleine de mammouth. Mais surtout, je suis si conforme à l'image que l'on se fait des concierges qu'il ne viendrait à l'idée de personne que je suis plus lettrée que tous ces riches suffisants."

Ainsi débute le livre de Muriel Barbery. Si je vous en parle ce matin, c'est que bien sûr, l'histoire m'a beaucoup plu. Le sujet est en effet intéressant. Quelle image donnons-nous à voir ? Sur quels critères sommes-nous jugés par les autres ? Et, au bout du compte, est-ce que tout cela a une réelle importance ?

divers 837a.jpg

La concierge Renée est une autodidacte, elle s'est instruite en lisant beaucoup et son niveau de connaissances dépasse largement celui des habitants de son immeuble bourgeois. Aussi se garde-telle de montrer sa culture en adoptant l'image conventionnelle d'une concierge conforme à ce qu'on attend, en laissant croire qu'elle occupe ses rares moments de loisirs avachie devant le poste de la télé.

L'élégance du hérisson ou comment derrière une façade ingrate peut se cacher un petit bijou. Heureusement que sur terre il existe des gens capables de discerner le vrai du faux. Hélas, ils sont bien rares !

Lors d'une récente sortie, on m'a fait remarquer que je ne parlais pas beaucoup-  sous entendu que je n'avais surement rien de bien intéressant à dire- mais que,malgré tout, j'étais sympathique ! 

Sympathique ? Moi ? ... Allons, cela devient dangereux, il va falloir que je me reprenne. Je tiens à garder mon image, je suis un peu comme Renée !

mardi, 07 septembre 2010

350. Gourmandise punie

mariage.jpgJ'aurais dû penser samedi, alors que je me goinfrais de dragées, que je n'ai pas des dents particulièrement en bon état. Résultat : j'ai un superbe abcès depuis dimanche et je suis sous antibiotiques.

J'ai également ressorti mon flacon d'Armagnac qui s'avère encore le meilleur anti-douleur. Il y aura des jours meilleurs ! Soyez patients...

En ce qui concerne la cérémonie, je ne mets pas en ligne le diaporama car certaines personnes n'ont probablement pas envie de paraître sur la toile.

jeudi, 19 août 2010

329. Profonde lassitude

Une profonde lassitude m'envahit lorsque je découvre -comme c'est le cas ce soir - un commentaire aussi débile sur une note pourtant intéressante :

" c'est nule il n'y a pas de resto

Ecrit par : fkaz"nhpbh | jeudi, 19 août 2010 "

Alors, vais-je fermer les commentaires pour éviter d'avoir à lire de telles absurdités ou dois-je faire comme si je n'avais rien lu ?

Je préfère aller me coucher.

mercredi, 11 août 2010

320. R.A.S

Mis à part ceci ou encore cela.