Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 08 juillet 2011

139. En attendant des jours meilleurs

Lundi, j'ai porté ma voiture chez le garagiste pour la révision des 10 000km. En fait, je n'ai pas parcouru cette distance depuis la dernière révision qui datait de juillet 2009. Il me semblait toutefois plus prudent d'effectuer cette révision.

Lundi fut donc une journée placée sous le signe de l'anxiété. Pourquoi, me direz-vous ? Eh bien parce que j'appréhende toujours un coup de fil du garagiste m'annonçant quelques mauvaises surprises. Et cette fois encore, ça n'a pas loupé ! Il était exactement 11h58 quand le téléphone a sonné :

Allo, Mme Leger ? J'ai tout de suite reconnu la voix de la secrétaire du garage.

Pour ce qui est de votre voiture, il va falloir changer le filtre à essence, le filtre à air, les essuies- glace ...

Houla, doucement ! Comment ça, les essuies-glace ? Ils ont été changé la dernière fois. Ils fonctionnent encore très bien.

Bon, bon, mais il y a aussi le contrôle technique à faire !

Ah bon, déjà !

Eh oui, ça fait juste deux ans que le dernier a été effectué !

Voilà, je sais maintenant à quoi m'attendre en allant chercher ma voiture à la soirée : j'en ai eu pour 502 euros. Remarquez, je m'en tire assez bien car je pensais qu'il allait falloir changer les deux pneus à l'avant. Mais apparemment, ils sont encore en bon état !

À part ça, rien de bien nouveau. Je suis très prise par mes nouvelles occupations à la librairie universitaire : j'occupe successivement les emplois de tourneuse de pages, book sorter, computer monitor, bookworm, archiviste ... et accessoirement je suis aussi zoologue aux Eaux & Forêts !

Jeu 004a.jpg

 

Jeu 005a.jpg


Je veux parler bien sûr de Cityville. Aujourd'hui j'ai atteint le stade final (niveau 80). Je ne peux plus faire grand chose car, pour obtenir une extension de terrain, je dois caser 1000 habitants de plus et il me reste peu de place (le petit bout de terrain vert pâle à droite du stade).

Jeu 006a.jpg

La solution ? Economiser pour remplacer certaines maisons par d'autres contenant plus d'habitants. Patience donc ! 

vendredi, 01 juillet 2011

137. Juillet, déjà !

Mon Dieu, que le temps passe vite. Nous abordons déjà la seconde moitié de l'année 2011. Je me croyais encore au mois de mai ! Il est vrai que depuis mon retour de voyage en Inde, je vis un peu au ralenti. 

Pour ceux qui partent, bonne vacances ! Et pour ceux qui restent, bon courage !

Je reste fidèle au poste, même si je suis un peu moins présente sur mon blog. La semaine dernière, je suis allée voir les jardins de Chaumont-sur-Loire. Le thème de cette année est :

"Jardins d'avenir ou l'art de la biodiversité heureuse." J'aurai l'occasion de vous en reparler dans les prochains jours.

En attendant, BONNES VACANCES ESTIVALES ! 

Chaumont 005a.jpg


mercredi, 06 avril 2011

96. Bien le bonjour !

famillecrampon.jpg

Vous avez le bonjour de Monsieur et Madame Crampon, joueurs acharnés de Cityville. Alors, si vous êtes -comme eux- passionnés par ce jeu, vous pouvez toujours les retrouver sur facebook en recherchant Marceline Crampon et Léon Crampon.

Comme vous l'avez probablement constaté, si vous avez l'habitude de passer par ici, ce blog végète un peu depuis quelque temps. Comme dit le dicton on ne peut être à la fois au four et au moulin. Or, passant une grande partie de mes journées à construire des villes virtuelles, j'en arrive à ne plus avoir assez de temps pour le reste. Pour un peu j'en aurais oublié que je pars en Inde dans cinq jours !

Hier, j'avais donné rendez-vous à Catherine à la maison et j'ai totalement oublié. J'étais partie faire des courses avec Christine. Ce n'est que lorsqu'elle m'a appelée sur mon portable que j'y ai repensé ! Finalement nous nous sommes retrouvées à la terrasse du café. Le hasard fait bien les choses : Julie et Olivier étaient justement là.

Très vite la conversation s'est orientée vers cityville :

— Une fois que tu auras arrêté 120 voleurs, tu verras l'hélicoptère ! Mais n'oublie de récupérer des beignets pour accélérer les arrestations des voleurs !

— Plante des fraises, elles se conservent !

— On s'envoie des ZAC maintenant à la place des doses d'énergie sinon on n'arrivera jamais à avoir les extensions.

— Moi, j'ai fait le tri parmi les voisins. Tous eux qui réclament sans donner, je les supprime de ma liste de voisins.

— Avec les nouvelles règles, je n'ai pas assez d'habitants. J'ai bien construit quelques duplex, mais ça revient cher ...

Catherine et Olivier nous regardaient comme si nous étions d'une autre planète. Dans un certain sens, c'est un peu ça !   

 

05:45 Publié dans Croque mots | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : jeu, cityville, facebook

mercredi, 30 mars 2011

93. C'est la bêbête qui monte, qui monte

Hier après-midi, j'avais  rendez-vous chez ma toubib. On peut dire que ça tombait bien car, comme vous pouvez le constater sur la photo, j'ai la cheville en piteux état ! C'est arrivé vendredi ou samedi, je ne saurais dire exactement, si ce n'est que pendant deux jours j'ai eu de fortes démangeaisons, surtout la nuit !

Elle n'a pas hésité en voyant ma jambe : ce sont des morsures d'araignée ! À votre place, je vérifierai le lit.

Que n'a-t-elle dit là ! Une araignée dans le lit. Manquait plus que ça !

Aussitôt rentrée à la maison j'ai enlevé la couette, soulevé le matelas, mais rien en vue ! Et puis mon matelas est si lourd que je n'ai regardé que sur les côtés.

La journée se passe et hier soir, au moment de me coucher, j'ai repensé à cette araignée, et là j'ai été prise d'une certaine anxiété. Je m'imaginais que pendant la nuit, elle allait sortir de sa cachette et me parcourir tout le corps. Frissons assurés !

Donc, par précaution, j'ai enfilé une paire de grosses chaussettes dans lesquelles j'ai coincé le bas du pyjama, puis pour le corps, j'ai mis un Damart à manche longue lui aussi coincé dans le pyjama. Par-dessus j'ai mis le haut du pyjama puis un pull (on n'est jamais assez prévoyant !). J'ai hésité à enfiler des gants. Mais restait encore le problème du visage ! 

Ainsi harnachée, je me suis donc mise au lit, mais l'angoisse était telle que finalement, je suis allée dormir dans le salon, sur le canapé. Autant vous dire que j'ai très mal dormi, mais au moins il y avait un certain espace entre elle et moi.

Quoique ... Peut-être que durant la nuit elle a changé de place ? Et pour ce soir, je ne sais toujours pas ce que je vais faire.

Je pense que demain je vais aller acheter une bombe et en vaporiser toute la chambre.

Comme dit Christine, ce n'est pas la photo des morsures qu'il fallait mettre mais celle de ton accoutrement !

mercredi, 23 mars 2011

86. Conversation

cerisier.jpg

En regardant les informations à la télé ces derniers jours, je ne peux m'empêcher de penser au poème de Jean Tardieu, intitulé Conversation :

Comment ça va sur la terre ?

— Ça va, ça va, ça va bien.

Les petits chiens sont-ils prospères ?

— Mon Dieu oui merci bien.

Et les nuages ?

—Ça flotte.

Et les volcans ?

— Ça mijote.

Et les fleuves ?

— Ça s'écoule.

Et le temps ?

— Ça se déroule.

Et votre âme ?

— Elle est malade

le printemps était trop vert

elle a mangé trop de salade.

Jean Tardieu, Monsieur Monsieur (1951).

Ça y est, le printemps est de nouveau là. Il nous apporte un joli nuage radioactif qualifié par les scientifiques de totalement inoffensif. Ouf, nous voilà rassurés !

De l'autre côté on emploie un langage poétique, l'aube de l'Odyssée, pour éviter d'employer des termes plus appropriés -tels que guerre ou frappes aériennes, ou encore dommages collatéraux.  

Méfions-nous cependant. Le vieux renard du désert a plus d'un tour dans son sac. Il est imprévisible et n'a pas dit son dernier mot. On risque bien de s'embourber dans les sables libyens...

Ainsi va la vie. Tiens, il parait que c'est aujourd'hui que le nuage va survoler notre pays. En 1986, on se souvient qu'il s'était arrêté juste à la frontière !    

Et pendant ce temps le Japon n'en finit pas de compter les morts.

Triste printemps 2011.