Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 12 mars 2011

78. Week-end pluvieux

Tout compte fait, j'ai eu une bonne idée d'aller hier me balader au jardin botanique. Et c'est avec plaisir que j'ai constaté que la nature est en plein réveil ! Quel bonheur de voir de nouveau les premières fleurs, les premiers insectes butineurs :

bot1.jpg

Un petit aperçu en photo.

Demain se déroule le Carnaval de Manthelan. Souhaitons qu'il y ait des éclaircies !

bot2.jpg

bot3.jpg

dimanche, 06 mars 2011

73. À bien y réfléchir


podcast

Edward Hopper, Woman with Sun

hopper.jpg.jpg

Quand elle s’est retrouvée seule dans la vie, elle a cru un temps qu’elle pourrait refaire sa vie, comme on dit parfois. Aussi s’en est-elle allée à la chasse, simplement armée de son sourire et de ses bonnes manières.

 Les proies sont nombreuses et variées, il suffit de se connecter à un de ces sites de rencontres qui fourmillent sur Internet. Elle n’eut aucun mal à faire de nombreuses rencontres des plus variées, certaines même très cocasses. Certaines proies ne servirent qu’à satisfaire une envie de chair fraîche. Pour d’autres, il fallut faire preuve de tact pour ne pas vexer la susceptibilité masculine. Ce fut une période très mouvementée dans sa vie et qui lui laissent des souvenirs inoubliables.

Et puis, il y a cinq ans, elle crut avoir trouvé chaussure à son pied. Mais, c’est comme pour tout le reste, elle finit par se lasser. Non qu’il eût été désagréable, mais leur recherche mutuelle n’était pas la même.Ils se séparèrent donc en douceur et elle s’aperçut alors qu’elle appréciait finalement beaucoup le fait de vivre toute seule. Se coucher et se lever à n’importe quelle heure, prendre sa voiture et aller là où le vent la pousse. Seule, oui, mais libre, libre comme l’air … Ainsi va la vie, ma vie. 

vendredi, 11 février 2011

53. Y a d'la joie

Finalement, il suffit de presque rien pour me redonner du baume au cœur : juste un petit tour dans le jardin, le temps de s'apercevoir que la nature commence à se réveiller doucement.

Montage.jpg

On tient le bon bout, même s'il faut encore se méfier du froid jusqu'à mi-mars. Le 20 février prochain, je vais ICI pour apprendre à tailler correctement les rosiers. Je vous en reparlerai !

mardi, 18 janvier 2011

22. Une odeur de jasmin

jasmin.jpg

Il souffle dans l’air comme un parfum de jasmin, qui nous vient de l’autre côté de la Méditerranée et qui me rappelle subitement mon séjour en Tunisie.

mohamed.jpg

Le petit vendeur de jasmin : il s’appelle Mohamed et chaque jour, après la sortie de l’école, il fait le tour des hôtels de Monastir pour vendre ses petits bouquets de jasmin, préparés par sa mère.

C’était en avril 2003, je n’étais encore jamais allée dans les pays du Maghreb et j’avais choisi la Tunisie car c’était un voyage que mon mari et moi avions prévu de faire en 1972, voyage qui n’a jamais abouti.  

Ce matin, j’ai donc repris mes deux albums de photo, photos argentiques et les souvenirs sont aussitôt revenus, intacts.

J’étais partie une semaine à Monastir. De là, j’avais fait des excursions : Sousse, Kairouan, Tunis, Sidi Bou Saïd, Carthage, Nabeul, Hammamet.

Lors de cette semaine je m’étais liée d’amitié avec une jeune femme qui habitait la région parisienne. Elle était accompagnée de sa mère. Nous étions allées ensemble visiter le musée des mosaïques à Sousse.

Nous avons continué à nous écrire pendant quelques années, puis nous nous sommes un peu perdues de vue.

Ce matin donc, j’ai recherché dans mon foutoir un vieil agenda  dans lequel j’espérais retrouver, sinon son téléphone, du moins son adresse. Heureusement que je garde tout. Bingo !

Je téléphone aussitôt :

— Allo, Linda, c’est Danielle. Tu te souviens, nous étions ensemble à Monastir.

— Ah, Danielle de Tours ! Justement je pensais à toi et à notre rencontre en Tunisie …

Et voilà, le contact est renoué. Elle n’est toujours pas équipée d’un ordinateur — ça c’est bête — mais nous allons reprendre la correspondance.

Enfin, souhaitons aux Tunisiens tout le courage possible. Le chemin vers la démocratie est semé d’embûches. Rien n’est encore acquis !

mercredi, 12 janvier 2011

17. Notion du temps quelque peu défaillante

Peu de temps après avoir mis en ligne la note n°16, j'ai soudain été prise de malaise : froid, envie de vomir, courbatures.  Je me suis aussitôt rabattue au lit, pensant que j'avais dû chiper la grippe le matin même en allant en ville.

Il y a à peu près un quart d'heure, je me suis réveillée ... Cela va beaucoup mieux. Aussi je me suis levée, constatant qu'il faisait nuit. Une fois dans la cuisine, je regarde l'heure. Les aiguilles indiquent 6h 10.

Ma première réaction fut de dire : Ah j'ai bien dormi !

Puis je me prépare mon petit déjeuner, prends mon médicament matinal, jusqu'au moment où je constate ... qu'il n'est que 18h10 et que nous ne sommes pas le jeudi 13 janvier mais toujours le mercredi 12 janvier !

Dans le coup, je vais aller me recoucher ! Le hic, c'est que je  n'ai plus du tout envie de dormir. Et le fait de savoir qu'on est encore le soir et non le mattin d'une nouvelle journée m'anéantit totalement.