Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 30 septembre 2009

339. Carnet de voyage à Istanbul -1-


podcast

Prologue

carte_istanbul[1].jpg

 

Avant de commencer le récit de cette semaine, il y a quelques points essentiels à souligner.

Istanbul est la plus grande ville de Turquie avec environ 12 000 000 d’habitants, ce qui en fait une mégalopole qui ne cesse de s’étendre. Toutefois c’est Ankara la capitale de la Turquie.

La ville s’appela d’abord Byzance, du nom de Byzas qui s’y installa avec ses troupes sur l’actuel emplacement du palais de Topkapi (au VIIe siècle avant J.C).

En 324 l’empereur romain Constantin s’empare de Byzance et décide d’en faire la capitale de l’Empire romain. Il étend la ville, l’entoure de remparts et érige la plus grande église de l’Empire : Sainte-Sophie. Byzance devient Constantinople.

Turquie 2 434a.JPG

Apogée de l’Empire Byzantin sous le règne de l’empereur Justinien.

En 1204, les Croisés de la 4ème croisade détruisent la ville et la quasi-totalité des chefs-d’œuvre qui s’y trouvent.

1453 : le sultan Mehmet II, après avoir conquis la totalité de l’Anatolie, assiège Constantinople. La ville devient alors la capitale de l’Empire ottoman. De nombreuses colonies étrangères viennent  s’y installer.

Turquie 1 908a.JPG

Apogée de l’Empire ottoman de 1520 à 1616, date de la construction de la mosquée Bleue.

De 1839 à 1878 c’est la période des réformes inspirées de l’occident.

En 1908 le sultan Abdülhamid est déchu de ses pouvoirs.

Durant la première guerre mondiale, la Turquie se range au côté de l’Allemagne.

En 1919 les forces franco-anglaises occupent la ville.kemal_ataturk[1].jpg

Mustafa Kemal, dit Atatürk (le père des Turcs), quitte alors Istanbul et commence à organiser la résistance contre les armées d’occupation.

En 1923, le traité de Lausanne définit les frontières de l’actuelle Turquie. L’empire ottoman est démantelé et la république turque est officiellement proclamée avec Ankara pour capitale.

En 1938, décès d’Atatürk au palais de Dolmabahce.

1973 : ouverture du premier pont reliant la rive européenne à la rive asiatique.

1985 : construction du deuxième pont.

1994 : un maire islamiste est élu à la tête d’Istanbul.

1999 : deux violents tremblements de terre secouent la région d’Istanbul (amplitude 7).

2003 : deux attentats contre des synagogues sont revendiqués par Al Qaïda.

2006 : le pape Benoît XVI se rend à la mosquée Bleue.

 

La langue française continue à être enseignée dans les écoles congrégationalistes ou encore au lycée de Galatasaray où l’enseignement se fait en français. Les Juifs, les Grecs et les Arméniens se transmettent le français de père en fils.

Mais il faut bien reconnaître qu’il est difficile de se faire comprendre dans la rue, l’anglais étant la langue la plus utilisée.

 

Enfin, ne dites surtout pas à un Turc qu’il est Arabe ! Ce peuple de farouches guerriers et d’éleveurs de rennes  vient des steppes de l’Asie centrale. L’eau venant à manquer, les tribus migrèrent alors vers le sud-ouest.

Au fil des siècles, la religion musulmane devint la religion la plus pratiquée. Les Turcs sont en grande majorité Sunnites.

 

À suivre...

15:20 Publié dans Voyages | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : voyage, istanbul

mardi, 29 septembre 2009

338. Un rapide avant-goût


podcast

pour vous mettre en appétit ! Du moins je l'espère...

Turquie 2 280a.JPG
Turquie 1 335a.JPG
Turquie 1 1395a.JPG
Turquie 1 895a.JPG

A demain pour le début du récit de mon voyage à Istanbul.

23:42 Publié dans Voyages | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : voyage, istanbul, turquie

dimanche, 27 septembre 2009

337. Dımanche a Istanbul

Coucou me revoılou. Je ne suıs pas venue hıer dans ce cybercafe sıtue juste en face de mon hotel car j etaıs completement extenuee. En  faıt je n aı pas le temps de voır les journees passer. Heureusement que chaque soır avant de m endormır je note tout ce que j aı pu faıre dans la journee. Et hıer fut une journee partıculıerement chargee... Aujourd huı aussı du reste.

Demaın est le dernıer jour. J aı prevu d aller dans le quartıer de Eyup. C est la que se trouve le cafe de Pıerre Lotı. Pour m y rendre je vaıs prendre le bateau. Je suıs allee reperer les lıeux hıer deja car ıl y a autant de statıons de bateaux qu ıl y a de statıons de metro a Parıs. Il s agıt donc de ne pas se tromper de destınatıon. L operatıon fut tres laborıeuse vous vous en doutez peut etre. Maıs j aı reussı tout de meme a trouver la bonne gare marıtıme.

Donc demaın matın balade en bateau puıs promenade au bord de l eau. Il me reste encore le marche aux lıvres a vısıter. Ensuıte j aı prevu de faıre toute la lıgne du tramway et de descendre de temps a autre...

Aujourd huı je suıs allee dans le quartıer moderne. Ca ne m a pas plus outre mesure. J aı vısıte le MAGNIFIQUE musee d art moderne.

C est mon dernıer message en dırect. Vous me retrouverez chez moı mardı soır.

J aı note pleın de choses surprenantes dont je vous parleraı ulterıeurement.

Peggy sı tu lıs ce message avant mon retour envoıe moı unSMS pour me dıre le temps prevu pour mardı,

Aılle go tou slıp nao... 

 

19:16 Publié dans Voyages | Lien permanent | Commentaires (2)

jeudi, 24 septembre 2009

335! Bonsoir

Jeudi a 19h ! je viens de diner dans un troquet sur la grande avenue _ comme je ne trouve pas le point je mets une barre / je n avais pas mange depuis ce matin / aussi ce soir j avais un gros creux / dans le coup j ai mange une moussaka excellente/ au total moussaka eau et cafe creme = 10 lires turques soit environ 5 euros.

etrange ville qui veut paraitre a tout prix moderne et qui laisse au passage des malheureux qui errent dans les rues surtout des vieux / et puis si on ne voit plus de chevaux ou d anes tirant les carrioles eh bien ils ont ete remplaces par de pauvres bougres qui trainent des charges impressionnantes sur leur chariot / et ils courent ils courent au milieu des voitures du lever du jour a la tombee de la nuit/ et pour qu ils soient plus efficaces on leur donne un portable /  time is money comme on dit /il est beau le progres /////

vous ne verrez probablement pas de photos de gens / il n y a pas matiere a photographier / les gens ne sont pas beaux ils sont presses ils sont tristes / alors a la place je photographie les chats qui sont partout comme des pachas/

hier soir alors que je dinais en terrasse j ai vu une petite gamine qui en douce pour ne pas se faire rabrouer quemandait du pain aux tables situees pres de la route/ j ai regrette d avoir tout mange/ je n avais plus rien a lui donner

un peu plus tard alors que je flanais dans un parc j ai apercu un vieil homme recroqueville dans un coin/ il avait remonte le col de son vieux manteau dechire / il s appretait a dormir la/ je venais juste d acheter un gateau au miel alors qu en fait je n avais plus faim/ alors je lui ai donne mon gateau/

demain je passe la journee sur les iles des princes qui se situent sur la mer de marmara/ le retour est prevu vers 17h/ alors peut etre a demain ///

 

19:08 Publié dans Voyages | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : istanbul

334. suıte du coucou

jeudı 24 . ce matın j aı faıt un tour de la vılle en bus decouvert puıs j aı vısıte saınte sophıe. helas mılle foıs helas aucun document pour la vısıte meme pas une carte postale. j acheteraı donc en vılle. ma pov catherıne... ce n est pas faute de n avoır pas essaye. apres j aı voulu vısıter la mosquee bleue maıs j avaıs oublıe de prendre un foulard pour me couvrır la tete. sı dans la basılıque saınte sophıe tout est permıs ou presque ıl n en est pas de meme dans la mosquee,,, j auraı l occasıon de vous en reparler.

apres je me suıs perdue volontaırement dans les rues. je me suıs retrouvee dans le grand bazar puıs je me suıs arretee prendre un the a une terrasse ombragee. endroıt tres agreable. excusez pour la ponctuatıon je faıs au plus rapıde. ıl est 16h et je vıens de traverser un quartıer ou tout est ecrıt en russe. depaysement total. et juste apres je trouve ce cybercafe ou ıl n y a que des gens de couleur. vous remarquerez que je ne dıs pas NOIR parce qu apres on va me traıter de racıste. c est tres a la mode par les temps quı courent. bref revenons a nos moutons. mon voısın de clavıer est algerıen ce quı me permet de parler en francaıs. ca faıt plaısır je vous assure parce rares sont les gens parlant notre langue.

demaın je pars toute la journee en croısıere sur la mer de marmara. je commence a prendre mes reperes et la vılle me devıent plus agreable. ce n etaıt pas le cas le premıer jour... a bıentot

15:01 Publié dans Voyages | Lien permanent | Commentaires (1)